Santé et bien-être

Les plantes dépolluantes : ma petite sélection personnelle !

Assainir son intérieur grâce aux plantes dépolluantes : mes quatre plantes chouchous.

Il commence à faire bien froid et je vais progressivement laisser le jardin s’endormir pour l’hiver. Mais pas question de rester sans rien faire, je vais me préoccuper à nouveau de mon intérieur : décoration de Noël (oui je commence tôt, mais je bricole plein de petites choses), plats réconfortants et … petits soins particuliers pour les plantes qui vivent à la maison ! Je commence à en avoir un certain nombre : les succulentes dans mes terrariums, les orchidées rentrées au chaud, mais aussi les dernières arrivées, mes plantes dépolluantes, présentes du séjour aux chambres à coucher !!

Aller, je vous fais un petit point sur ce que c’est finalement la dépollution par les plantes, et je vous montre ma sélection du moment, 4 plantes que j’adore, faciles à cultiver, entretenir et toutes jolies 🙂

Chlorophytum une des plantes dépolluantes les plus efficaces.

Chlorophytum, LA super plante dépolluante !

Les plantes dépolluantes, quésaco ??

Avant de vous présenter mes petites plantes dépolluantes chouchous, je vais vous expliquer pourquoi il faut se préoccuper de la bonne qualité de notre air intérieur … Avec l’hiver vous allez passer plus de temps à la maison, alors il est important d’y respirer un air le plus sain possible, surtout si on peut le faire en douceur et de façon naturel !!

Savoir identifier les sources de pollution de notre intérieur.

Chaque jour, dès que nous sortons de chez nous, nous sommes agressés par des substances toxiques présentes dans l’atmosphère … Mais, et de plus en plus, l’air que nous respirons est également de mauvaise qualité au cœur même de notre maison ou appartement. Les matériaux utilisés pour la construction de nos habitations ou des meubles qui les composent et les décorent, deviennent de nouvelles sources de pollution !!

Les polluants chimiques

Pensez aux plantes dépolluantes dans les chambres.

  • Les composés organiques volatils ou COV.

Un grand nombre d’éléments présents dans nos intérieurs contiennent des COV et parmi les plus fréquents l’on trouve :

  1. Le formaldéhyde utilisé pour la fabrication des panneaux de bois agglomérés, la colle à moquette, le laine de verre ou de roche, certains, les vitrificateurs …
  2. Le benzène entrant dans la composition de produits de bricolage, d’ameublement ou de décoration. Un petit coup de jeune à la maison et hop de nouveaux polluants 🙁
  3. Les éthers de glycol que l’on retrouve dans les peintures, les vernis, et dans certains cosmétiques.
  4. Les phtalates, plastifiants très utilisés jusqu’à récemment dans la composition du PVC, sont encore très présents mais ils ont été interdits par la commission européenne pour la fabrication des jouets et articles de puériculture.

Et c’est pas fini !! la liste serait longue si je devais vous citer tous ces composés volatils qui polluent notre air sous l’influence de l’humidité relative et du chauffage de nos habitations :-/

  • Le monoxyde de carbone.

Le plus sournois et le plus dangereux !! Ce gaz est présent dans l’air en cas de mauvais réglage d’un système de chauffage au bois, au gaz ou au charbon ; il se forme du fait de la mauvaise combustion de la matière carbonée, il est inodore et il provoque des nausées, une vision floue, des maux de tête et une difficulté à se mouvoir … Ce gaz présente un risque mortel.

  • Les produits relâchés dans l’air.

Certains pesticides et biocides utilisés pour lutter contre les insectes indésirables, les désodorisants pour cacher les « mauvaises odeurs », les cosmétiques en aérosol (déodorant, laque …).

La pollution électromagnétique

Les plantes dépolluantes contre la pollution électromagnétique.

Pour le moment je ne vous ai évoqué que les polluants « directs », les mieux identifiables, mais il y a les autres, les perfides, ceux provenant des ondes électromagnétiques ; nous y sommes plus ou moins sensibles, et ils faut savoir qu’ils existent et qu’ils ont des répercussions sur notre santé : maux de tête, troubles du sommeil … Ces polluants proviennent de l’utilisation d’objets du quotidien : four à micro-onde, ordinateur, téléphone portable …

Les autres polluants

La pollution biologique est également à prendre en compte pour identifier les différentes sources de pollution atmosphérique ! Notamment les allergènes véhiculés par nos animaux domestiques … Et oui, « petit chat » pollue 😆 Et il ne peut pas rejeter la faute sur les acariens, si mon homme éternue c’est à cause de lui !!!

Les plantes dépolluantes contre la pollution biologique.

Pauvre petit Netflix

Alors … avant d’abandonner le chat, de vendre les meubles et de déserter la maison, il nous reste quelques solutions : privilégier dès que possible l’achat de meubles réalisés en matériaux écologiques (bon pas toujours facile …), utiliser des peintures sans solvant, et surtout, aérer au moins 10 minutes par jour les pièces de son logement !! Et pour booster le mécanisme d’assainissement de notre air intérieur, on peut aussi utiliser plein de petites plantes dépolluantes, elles sont nombreuses, toutes plus jolies les unes que les autres et très souvent faciles à entretenir ! Une solution douce et naturelle pour mieux respirer à la maison 🙂

Le Chlorophytum une des plantes dépolluantes des plus efficaces.

Des plantes dépolluantes pour mieux respirer !

Trouver des solutions pour améliorer notre intérieur, est une question que se posent les scientifiques depuis déjà un moment ; en 1974, l’Américain Bill Wolverton avait réalisé des études pour la Nasa, et ces dernières prouvaient que certaines plantes avaient la capacité d’absorber certains polluants.

En France, le programme Phyt’air (initié en 2001) a également étudié cette faculté qu’ont les plantes à assainir l’air intérieur de notre maison ou appartement. Ainsi, les chercheurs de la faculté de pharmacie de Lille ont prouvé la capacité de bioépuration de l’air par certaines plantes, ces plantes que l’on appellera par la suite des plantes dépolluantes.

Petit schéma explicatif :

Principe de la bioépuration.

source : « Les meilleures plantes dépolluantes », G. Chaudet et A. Boixière-Asseray, éd. Rustica.

 

Ainsi, la plante convertit, par ses feuilles, le gaz carbonique en oxygène, et par ses racines elle absorbe certains polluants qui ont été préalablement « respirés » par les feuilles … De ce fait, en « transpirant », notre super plante dépolluante augmente ainsi le taux d’humidité de l’air (l’hygrométrie)  et améliore la qualité de Notre air 🙂 Et tout ce petit processus est permis grâce à la photosynthèse.

Re schéma explicatif :

Principe de la photosynthése.

source : « Les meilleures plantes dépolluantes », G. Chaudet et A. Boixière-Asseray, éd. Rustica.

Après ce petit point théorique, reste plus qu’à choisir vos plantes et bien les soigner !! Une plante heureuse sera reconnaissante, plus elle sera en bonne santé et plus elle aura une réelle action dépolluante !!

Ma petite sélection perso de plantes dépolluantes !

Combien de plantes et où les placer dans la maison ?

Tout d’abord, quelle que soit la plante que vous allez choisir, il faudra lui trouver un emplacement proche d’une source de lumière, une fenêtre mais sans soleil direct. La plupart des plantes dépolluantes, sont originaires de pays chauds, elles aiment la douceur et une importante luminosité ! Et plus elles seront proches de la lumière, plus leurs capacités dépolluantes seront accrues.

Le Chlorophytum, une plante dépolluante.

Toutes les plantes que j’ai sélectionnées ne sont pas toxiques, elles pourront donc être placées de la chambre au salon sans problème 🙂

Quant au nombre exact de plantes à placer dans une pièce pour qu’elles assainissent convenablement son air, et bien là l’état actuel de la recherche ne permet pas de dire avec précision le volume d’air épuré par une plante ; d’autant que cet assainissement dépend de la taille des plantes – plus une plante grossit, plus ses capacités dépolluantes augmentent – de leur espèce – à chaque plante sa spécialité –  et les conditions dans lesquelles elles sont cultivées. Mais la moyenne serait de 5, et 5 plantes dans une pièce on y arrive vite, une plante décore, apaise un espace de vie.

Même si la capacité des plantes à assainir notre air reste encore à étudier pour prouver leur réelle capacité dépolluante, on ne peut pas se faire de mal à essayer de vivre mieux en douceur et grâce à la nature.

Alors, alors … Quelles plantes vous ai-je sélectionné 😉

Mes plantes chouchous !

  • Le Chlorophytum (plante araignée ou phalangère), c’est LA super plante plante dépolluante par excellence, La plante la plus efficace en ce qui concerne l’oxygénation d’une pièce et l’absorption des toxiques tels que : le benzène, le formaldéhyde, le toluène ou le monoxyde de carbone !!
Stolon de chlorophytum

Stolon de chlorophytum

C’est une plante très facile à cultiver, elle grossit vite et ne nécessite que peu d’entretien ; elle fleurit, ses fleurs ressemblent à de petites étoiles blanches au bout de longues tiges appelées stolons. Ces derniers, une fois qu’ils auront bien grossi, pourront être coupés et placés dans un peu d’eau, et une fois les racines développées, il ne restera plus qu’à les mettre dans un pot, petite activité que vous pouvez réaliser avec vos enfants !!

Fleur de chlorophytum, une plante dépolluante.

Fleur de chlorophytum

C’est une plante qui apprécie une température constante autour de 20°, une belle luminosité indirecte (devant une fenêtre exposée au nord), un arrosage modéré (une fois par semaine l’hiver, et tous les 2 jours le reste de l’année), un rempotage au printemps avec un terreau pour plante verte et …. c’est tout ! De bons soins et elle sera très reconnaissante, pouvant même être placée dans une chambre d’enfant puisqu’elle n’est pas toxique 🙂

Spathiphyllum et chlorophytum, un duo de plantes dépolluantes.

  • Le Spathiphillum (ou lis de la paix ou fleur de la lune), voilà une seconde plante championne de la dépollution ; sans grandes exigences, le spathiphyllum présente une longue durée de vie et offrira de magnifiques fleurs blanches en forme de spathe en plus d’une impressionnante croissance.

Le spathiphyllum une autre variété de plante dépolluante.

Cette plante dépolluante apprécie également une température ambiante entre 18 et 20° (autour de 16° en hiver si possible), le lui faites pas prendre un petit bol d’air en été comme en hiver, elle déteste les changements de températures et n’appréciera pas son petit tour dehors … Le spathiphyllum demande une forte luminosité (toujours indirecte) pour refleurir, c’est d’ailleurs pour cela que le mien à du mal à faire des fleurs, trop loin de la fenêtre 😌 … Il ne faudra le rempoter que tous les 2 ans, et monsieur n’aime pas trop cela, là encore il saura vous le montrer en boudant !!

Enfin, non toxique et super dépolluant : action contre le benzène, le trichloréthylène, le xylène ou l’ammoniaque … il pourra également être placé dans une chambre, mais aussi au bureau comme au salon, pour assainir l’atmosphère dans toutes les situations. En plus, le spathiphyllum est très esthétique : de grandes feuilles, des fleurs blanches gracieuses et un port majestueux, quoi demander de plus pour embellir son intérieur tout en l’assainissant !

  • Le pilea et l’aloe vera, voilà mes deux dernières plantes du moment !!

* Je vous en ai déjà venté les vertus médicinales et dépolluantes de l’aloe vera … Cette plante « couteau Suisse », soigne, apaise, a des capacités détoxifiantes mais aussi assainit notre air intérieur ; elle débarrasse notre atmosphère du formaldéhyde, du monoxyde de carbone et absorbe les ondes électromagnétiques, dans une moindre mesure, elle capte le benzène et le toluène. C’est pour cela aussi que je vous avez conseillé de ne pas utiliser l’aloe présent dans votre maison et de préférer les feuilles que l’on trouve maintenant dans le commerce, si vous désiriez préparer des soins à base d’aloe frais et surtout Bio.

Aloé vera est aussi une plante dépolluante.

L’Aloe vera, une plante également dépolluante.

En ce qui concerne son entretien, en plus d’avoir un côté très moderne dans une maison, il change des plantes vertes classiques, l’aloe vera est très facile à cultiver ! Proche d’une fenêtre, soleil direct ou pas, peu d’eau, il s’accommode même de simples pulvérisations (le mien n’est arrosé que tous les 15 jours, l’aloe déteste l’excédent d’eau) et c’est tout !! Son seul ennemi à la maison : Netflix qui grignote le bout des feuilles, j’ai dû l’éloigner de la fenêtre et le mettre en hauteur … De plus, les feuilles de la plante contiennent de l’aloïne fortement laxative, et elles sont couvertes d’épines, alors Monsieur le Chat ne devra pas y toucher, et les enfants non plus !!

Aloé vera, une plante dépolluante

 

* Et enfin, ma petite préférée du moment, fraîchement découverte et installée à la maison : le pilea  🙂 C’est une plante très tendance, on la voit partout : blogs, réseaux sociaux, magazines et elle pullule dans toutes les jardineries … On ne peut plus passer à côté !! Et forcément il m’en fallait un 😉

Alors, alors c’est quoi le pilea ??

Le Pilea fait parti des plantes dépolluantes.

Le Pilea, une plante dépolluante tendance.

Le pilea, aussi appelé plante à monnaie, est une adorable petite succulente originaire de Chine, dont les feuilles ont un faux air de nénuphar … Comme toutes les succulentes, c’est une plante facile d’entretien : un rempotage dès l’arrivée à la maison si la plante n’est pas en période de floraison, puis tous les deux ans ; une exposition lumineuse sans soleil direct, un arrosage deux fois par semaine, le terreau ne doit pas être trempé ni se dessécher, et voilà, votre pilea sera heureux !

Le Pilea, plante dépolluante tendance.

Ce ne sera pas la plante d’intérieur qui aura le plus de vertus dépolluantes, elle assainit autour de 10 m2 autour d’elle, et comme le pilea est plutôt de taille modeste, au moins au début, il faudra en placer beaucoup dans votre intérieur pour qu’il purifie l’air … Mais cette petite plante, que je trouve très design, est très facile à bouturer, alors sa multiplication ne sera pas un problème.

Le Pilea, plante dépolluante facile à cultiver.

Rejets au pied de mon pilea

Attendez que les rejets au pied de votre pilea aient 5 à 6 feuilles, prélevez les délicatement, placez les dans l’eau pour que les racines se développent, et hop de nouveaux bébés à la maison !! Après quoi installez en dans toutes les pièces, il paraît que si l’on place une pièce de monnaie au pied de la plante au moment du rempotage, elle nous apporte la prospérité en plus d’être toute mignonne !!

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à faire votre choix, serez-vous classique avec un chlorophytum ou tendance avec un pilea …

A bientôt ami(e)s du jardin, des fleurs et des plantes 🙂

Sur le même thème…

24 Commentaires

  • Répondre
    zenopia
    20 novembre 2017 at 10:01

    Coucou !
    Personne, j’essaye d’aérer la maison chaque jour… j’ai également pas mal de plantes, le souci étant, comme tu en as aussi parlé, qu’il faut vraiment beaucoup de plantes pour un vrai effet dépolluant… Pas grave, note, au pire les plantes apportent la vie dans la maison… (niveau Feng Shui, c’est très bien ^^). J’ai un spathiphillum, c’est une plante hyper facile je trouve… bon et sinon, j’ai très envie d’une pilea… entre autres !
    Belle journée 🙂

    • Répondre
      Nathalie
      20 novembre 2017 at 18:26

      Coucou 🙂
      Moi aussi, ouverture des fenêtres un peu chaque jour, même s’il fait pas chaud 😉 Quant aux plantes, j’ai bien conscience q’à moins de transformer la maison en jungle, l’effet dépolluant est modéré mais comme tu me le dis, ça fait du bien au moral d’avoir des plantes à la maison, et ma petite sélection est hyper facile à cultiver !!! Le pilea tu devrais adorer j’en suis sure, faut que tu essaies : il fait des rejets très vite et tu peux le multiplier facilement !! Seul ennemi de mes plantes : le CHAT, grrrrr il boulotte tous les bouts des feuilles, sauf du pilea, yes !!!! Bonne soirée, bises 🙂

  • Répondre
    Agnès - Esprit Laïta
    20 novembre 2017 at 11:13

    Très bel article vraiment complet. Merci!

    • Répondre
      Nathalie
      20 novembre 2017 at 18:32

      Merci merci Agnès 🙂 il y a longtemps que je voulais faire un petit point sur les plantes dépolluantes, dont je commence à avoir pas mal de spécimens à la maison !! Et même si leur effet assainissant est restreint à de petits périmètres, il existe bien !! Alors pourquoi s’en priver, c’est sympa une plante verte, quand elle survit au chat :-/ Bonne soirée 🙂

  • Répondre
    Calleis fleurs
    20 novembre 2017 at 11:52

    Netlfix, dehors ! lol, le pauvre.
    Je crois que si j’avais du faire une sélection, j’aurai pris les mêmes ! Avec mes chouchous : le Spathiphillum et ses fleurs décoratives, et l’aloé car … car c’est une plante chouchou ^^ (la mienne est en jardinière, y compris l’hiver …mais là elle a fait des bébés qui, eux, auront la chance de rentrer à l’intérieur et de ne pas se geler les fesses en hiver contrairement à leur mère 🙂 )
    super article, clair et exhaustif !

    • Répondre
      Nathalie
      20 novembre 2017 at 18:40

      Bientôt le chat aura droit au jardin, fini de mâchouiller le bout de mes chlorophytum !!! Il n’y a qu’au pilea qu’il ne touche pas, l’aloe j’ai dû le mettre sur un meuble qui lui est inaccessible car j’ai trois bouts de feuilles mastiqués 🙁 Peut être qu’au printemps je vais faire comme toi et mettre l’aloe au jardin, après tout on a le même climat 😉 il devrait survivre !!!
      Merci beaucoup Camille, pas facile de résumer de façon claire et concise toutes les infos sur les plantes dépolluantes, notamment sur la photosynthèse, super intéressant mais très vite barbant si on explique tout !!! Bonne soirée 🙂

  • Répondre
    Du rêve dans les étoiles
    20 novembre 2017 at 13:53

    Salut ma belle, ça fait longtemps que je ne m’étais pas connectée…Très sympa cet article et je suis rassurée de constater que j’ai déjà quelques plantes dépolluantes chez moi 😀 dont le Chlorophytum, l’aloe vera et spatiphillum ! Je craquerais bien pour un piléa :D!! Tes articles sont vraiment instructifs, j’adore!! A bientôt!! Je vais essayer de me reconnecter un peu plus!

    • Répondre
      Nathalie
      20 novembre 2017 at 19:19

      Coucou Jessica 🙂 Moi aussi tu sais en ce moment j’ai pas trop le temps de surfer … mais j’ai vu passer un petit article sur Hellocoton, faut que je vienne te voir 🙂 J’ai fait une sélection de plantes simples à cultiver et peu exigeantes, il faut que tout le monde puisse profiter de leurs super capacités sans contraintes, moi-même j’ai pas toujours le temps de leur parler pour qu’elles s’épanouissent et elles ne m’en veulent pas du tout !!! Le pilea, laisse toi tenter, c’est trop mignon et il paraît qu’il apporte la prospérité, alors pourquoi s’en priver 😉 Merci pour ton adorable message, je te fais de gros bisous et à très bientôt 🙂

  • Répondre
    Lugdiyvine
    20 novembre 2017 at 14:35

    Excellent article sur les plantes dépolluantes et c’est souvent compliqué de s’y retrouver. Surtout quand on cherche des plantes dépolluantes, non toxiques pour les chats !
    J’ai acheté une jolie fougère de Boston qui trône fièrement dans mon salon (et que mes chats n’aiment pas grignoter), mais j’en cherchais d’autres, voila chose faite !
    Merci pour cet article 🙂
    Bonne journée ! Bisous bisous

    • Répondre
      Nathalie
      20 novembre 2017 at 20:11

      Merci beaucoup, c’est très gentil !!! Et oui moi aussi j’ai un chat mangeur de plantes vertes 🙁 Et un grand manque de temps pour être toujours aux petits soins pour mes plantes … C’est pour cela que, ça fait au moins deux ans que je teste des plantes faciles, jolies et non toxiques, pour les enfants car le petit Netflix est notre chaton arrivé en juillet … Le pilea (mais le chat n’y touche pas) et l’aloe sont les petits nouveaux 🙂 Et plus toutes ces plantes sont nombreuses et plus c’est tout joli !!! Bonne soirée, bises !!

  • Répondre
    Mademoizellezou
    20 novembre 2017 at 18:41

    J’ai deux spathiphyllum, dont un dans la chambre de mon fils, je suis contente d’apprendre que j’ai bien fait!
    Bon, je n’ai pas beaucoup de plantes vertes (elles ont du mal à résister à mes bons soins) mais j’aére tous les jours, c’est déjà ça!
    Bonne soirée, des bisous
    Véro.

    • Répondre
      Nathalie
      20 novembre 2017 at 20:00

      A la maison, une plante verte doit être peu exigeante, jolie et décorative, et ma petite sélection répond à tous ces critères !! Tu peux te lancer, elles ne t’en voudront pas de ne pas leur parler tous les jours, c’est promis 😉 Essaie le pilea, trop mignon, j’adore, et puis c’est une petite plante qui irait très bien dans ton intérieur, à côté de la dame Jeanne 🙂 Leur principal ennemi : Netflix :-/ qui adore le bout des feuilles !!! Des bisous Véro, bonne soirée 🙂

  • Répondre
    Méli
    21 novembre 2017 at 01:41

    J’ai vraiment adoré lire ton article si complet Nathalie! Une vraie pépite! Pour Netflix, tu m’as fait une petite peur passagère 😉
    En tout cas quelle coïncidence, c’est petit renard qui doit être heureux de retrouver un Chlorophytum, j’en parle justement sur le blog ce soir 🙂
    Quant à la Piléa, une instacopine est entrain de m’en bouturer une alors tu imagines… le bonheur! J’ai hâte de l’avoir à la maison.
    Bisous, doux rêves

    • Répondre
      Nathalie
      21 novembre 2017 at 18:37

      Merci beaucoup Monique !!! Pour petit chat, il apprécie vraiment le bout des feuilles de tous mes chlorophytum, cela ne se voit va trop sur les photos mais ils souffrent, et il se fait gronder … Quand à mon mari lui aussi il souffre, il est tant que Netflix aille se promener au jardin pour minimiser la présence des allergènes, mais pour l’instant j’ose pas …
      Je suis sure que tu vas adorer le pilea !!! Je la trouve très raffinée cette petite plante, elle sera superbe sur tes photos 🙂
      Bonne soirée, des bisous !!!

  • Répondre
    Elofancy
    21 novembre 2017 at 08:31

    Ton article était hyper intéressant, j’ai bien pris note de tes conseils 🙂

    • Répondre
      Nathalie
      21 novembre 2017 at 18:42

      Merci beaucoup !!! J’ai choisi des plantes que finalement tout le monde connait mais pas forcément pour leur vertus dépolluantes, et puis surtout parce qu’elles sont hyper faciles à cultiver et à multiplier (sauf l’aloe) … Maintenant il n’y a plus qu’à 😉 Bonne soirée !!!

  • Répondre
    Coin jardinage
    25 novembre 2017 at 13:16

    Moi aussi j’ai du Chlorophytum que je laisse pousser exprès dans mon intérieur et toujours pour cette vertu qu’elle a.

    • Répondre
      Nathalie
      25 novembre 2017 at 15:25

      Bonjour, je suis comme vous, depuis que j’ai découvert cette plante je ne cesse d’en placer partout dans la maison !!! Et je vais bientôt pouvoir faire de nouvelles boutures !!! Le pilea aussi est très sympa et se multiplie très vite. Bonne journée, Nathalie 🙂

  • Répondre
    Emmanuelle CM
    25 novembre 2017 at 22:43

    Un article très intéressant, merci ! C’est vrai que l’air de notre intérieur est malheureusement bien souvent pollué. J’apprécie les plantes même si pour l’instant, je n’en ai qu’une seule. Je n’ai pas de connaissances en matière de plantes donc celles que tu présentes me conviendraient très bien étant donné qu’elles demandent peu d’entretien. De plus, j’apprécie beaucoup le côté dépolluant.

    • Répondre
      Nathalie
      26 novembre 2017 at 14:08

      Coucou Emmanuelle 🙂 et oui, souvent on pense être à l’abri de la pollution quand on est à la maison, mais les industriels ont tellement de ressources pour nous polluer même chez nous (meubles, peintures, électroménager …) !! alors, autant tout essayer pour améliorer notre atmosphère, même s’il faudrait transformer le séjour en jungle pour assainir complètement l’air … au moins quelques plantes permettre d’améliorer les choses et en plus c’est sympa des plantes dans la maison, et c’est pour ça que j’en ai choisies des faciles à cultiver 😉 Bon dimanche, bizzz !!!

  • Répondre
    Mes petites recettes du quotidien
    27 novembre 2017 at 10:30

    Merci ton article est vraiment très intéressant. Pour ma part je crois que je préfère le Chlorophytum, j’aime bien ces petites fleurs blanches. Je ne lui connaissait pas toutes ces vertus. Quant à Netflix, il est toujours aussi magnifique ! Bonne semaine Nathalie. Bises

    • Répondre
      Nathalie
      27 novembre 2017 at 20:52

      J’ai appris aussi plein de choses sur les plantes dépolluantes en réalisant l’article, et découvert plein de plantes aux vertus « assainissantes » 😉 Je suis comme toi, j’adore les petites fleurs blanches du chlorophytum, mais tu devrais essayer le pilea, trop mignon 🙂 Bisous et bonne semaine également !!!

  • Répondre
    Ginie Mint
    9 décembre 2017 at 22:53

    Merci Nathalie pour ce super article, très intéressant et très complet. Je suis allergique au formaldéhyde dans les cosmétiques et je me méfie toujours des colles et autres substances volatiles issues des meubles et objets. Adepte aussi du chlorophytum, il me semble que la fougère est aussi excellente. J’avais un aloe vera mais malheureusement il n’a pas supporté les vacances cet été…oups!!

    • Répondre
      Nathalie
      10 décembre 2017 at 10:44

      Je suis ravie si l’article t’a plu !!! Effectivement la fougère est également dépolluante, j’en ai une toute petite d’ailleurs 😉 J’essaie de maximiser les moyens d’assainir l’air ambiant de la maison ; en hiver on ne peut pas ouvrir toutes les fenêtres suffisamment longtemps pour bien purifier l’atmosphère, les plantes sont une petite solution naturelle, alors « green attitude » 😉 Bon dimanche et à bientôt, sur le blog ou ailleurs 😉

    Laisser un commentaire

      Notifiez-moi : 

    Plus dans Santé et bien-être
    Pulpe d'aloe vera
    L’Aloe vera : Une plante miraculeuse ?

    L'Aloe vera, une plante aux multiples bienfaits et vertus ... Il vous suffit de prendre le moindre magazine féminin ou...

    Fermer