A table ! Drôles de petites bêtes

Manger des insectes, pourquoi pas !

Et si je me lançais et que je goutais des insectes !

C’est après avoir entendu à la radio, une société française présenter son activité sur la vente d’insectes comestibles, que je me suis dit qu’il fallait que je teste leurs produits (ou au moins une partie, on va commencer doucement) !! Alors j’ai testé !!! J’aime me faire ma propre opinion des choses, je déteste être influencée par une quelconque tendance !!!

J’enseigne à mes élèves la nécessité de passer au développement durable ; je leur explique que c’est davantage les habitudes des sociétés, plus que leur nombre d’habitants, qui engendre une pression sur les ressources et les milieux de la planète. Donc, quoi de plus naturel pour moi, que de me lancer dans l’essai d’un mode de consommation de protéines qui serait une alternative à l’alimentation carnée … Je ne suis ni végétarienne, ni Végan … mais sensible à l’avenir que nous préparons à nos enfants.

On n’hérite pas de la terre de nos ancêtres, on l’emprunte à nos enfants

Saint-Exupéry

Un ver de farine " Molitor" bientôt mangé

Un ver de farine  » Molitor » bientôt mangé

Alors, je vous fais découvrir mon expérience ?

Pourquoi manger des insectes ?

La consommation d’insectes n’est encore qu’une exception dans la culture européenne ; alors qu’à l’échelle de la planète, on estime qu’aujourd’hui, plus de 2 milliards de personnes consomment régulièrement des insectes depuis des milliers d’années !

Pourquoi nos sociétés occidentales devraient-elles donc suivre cette habitude alimentaire ?

Un criquet à croquer

Je ne me lancerais pas dans des explications scientifiques et compliquées que je ne maîtrise pas, mais je vais vous donner quelques informations reconnues et qui méritent que l’on réfléchisse à une nouvelle façon de s’alimenter, au moins un peu :

  • Le taux de protéines des insectes comestibles est supérieur à celui des végétaux, des viandes ou des œufs.
  • L’élevage d’insectes nécessite peu d’eau et peu d’espace, il a donc un faible impact environnemental, malgré le fait que les insectes grandissent vite et en grand nombre ! Cet élevage représente donc une alternative aux élevages intensifs de volailles ou de porcs …
  • De plus, la nourriture ingérée par les insectes est mise à contribution de leur croissance, aussi, ces drôles de petites bêtes, nécessitent également moins d’alimentation pour leur production : ex : Avec 10kg de nourriture un bœuf donnera 1kg de viande, mais l’on produira 9kg d’insectes !
  • 1400 espèces d’insectes peuvent être consommées, ce qui offre un large panel de dégustation : crus, cuits, vivants, salés ou sucrés 😉 et comme 80% de l’insecte est comestible (55% du poulet, 40% du porc et du bœuf), il y a de quoi se faire plaisir !

Manger des insectes c'est bon !

 

Oui, mais quels insectes manger ?

Sauterelle à Giverny

En Afrique, en Asie ou en Amérique du Sud, une grande majorité des prélèvements d’insectes se font en milieux naturels, même si leur élevage à tendance à se développer …

Pourtant, ce mode de prélèvement, non contrôlé, peut, non seulement présenter une menace pour la sauvegarde des espèces, mais aussi des risques potentiels pour l’Homme, par une contamination aux pesticides notamment.

Vous l’avez compris, si vous souhaitez manger des insectes, mieux vaut se fier aux élevages, européens c’est mieux, car ils sont soumis à des réglementations strictes et contrôlées par les autorités sanitaires.

Alors, on laisse « Camille la chenille » au jardin, et on choisit une société sure pour se fournir en criquets, grillons ou vers de farine ! De même, pas question de se rendre en animalerie pour acheter ses insectes, ces derniers sont réservés à « Oscar le lézard » qui vit tranquillement dans son vivarium ! Vous n’allez tout de même pas chasser votre criquet 🙂

Allez … on goûte !

Je me suis donc lancée dans la dégustation avec les produits de la société « JIMINI’S », leurs insectes sont issus d’élevages européens et leurs produits finis sont transformés en France. J’étais méfiante des sites vendant des insectes provenant de Thaïlande :-/

J’ai commencé doucement : criquets et vers Molitor pour l’apéro et barres énergétiques à la farine de grillon avant d’aller faire du sport !

Barres énergetiques et boîtes d'insectes de chez Jimini's

L’ensemble de la maison s’est donc lancé dans la dégustation d’insectes, je n’allais tout de même pas être la seule à en manger !!! et puis il me fallait plusieurs avis pour être totalement objective 🙂

Manger des insectes, boîtes apéritif Jimini's

D’abord les vers de farine Molitor, nous trouvions que c’étaient eux qui faciliteraient notre première expérience gustative avec les insectes ; ils sont petits et visuellement on oublie qu’il s’agit d’insectes puisqu’ils ne bougent pas !

Et bien, nous avons croqué nos 1er insectes et nous avons tous adoré, ou presque … Ma fille aîné n’est pas arrivée à surmonter la barrière visuelle et malgré le fait qu’elle ai goûté un ver, elle n’a pas réussi à l’apprécier … Mais pour moi, mon chéri et ma rosinette (6 ans c’est important de préciser) ce fut une super découverte !! Excellent, on sent l’assaisonnement (cumin/sésame) plus qu’un quelconque goût qui pourrait être surprenant au point de s’empêcher de continuer d’en manger. Et on ne s’est pas arrêté, c’est croustillant, très bon et en plus peu calorique.

Alors comme on était maintenant prêt psychologiquement à continuer, on s’est lancé et on a goûté les criquets.

Un apéritif avec des insectes.

Pour bien manger un criquet, il faut lui enlever les ailes, l’opération semble compliquée mais en fait, ces dernières se retirent très facilement en suivant les consignes sur la boîte :

  • Il faut d’abord pincer les ailes
  • Puis les ramener vers la tête
  • Et enfin les soulever

Elles se retirent toutes seules.

Et si vous avez mangé les ailes … Pas de panique ! Elles sont comestibles, seulement elles sont si fines qu’elles peuvent rester collées au palais …

Verdict : Très bon aussi !!! plus de texture donc plus intéressant d’un point de vue gustatif. J’ai eu plus de mal à sauter le pas à cause de l’aspect, il faut le savoir j’ai peur des insectes … J’ai eu du mal à cause de la tête et puis …. c’est super bon !!! Rose n’arrive à les manger qu’une fois la tête enlevée … mais elle raffole des petits vers qu’elle mange par poignées !!!

Pour le goût, on sent encore beaucoup l’assaisonnement (à la grec) mais il y a un petit goût indéterminable mais très sympa, nouveau, différent !

Il me reste à vous parler des barres énergétiques à la farine de grillon, idéal pour se lancer dans la consommation d’insectes puisque vous n’aurez pas la barrière visuelle.

La texture ressemble à celle de la pâte d’amande, les barres sont composées de fruits secs, de graines et de sirop d’agave ; les insectes utilisés pour réaliser la farine sont à 95% BIO et le produit fini est sans gluten, ni OGM. Et après tout cela, ces petites barres donnent bien la pêche !!!

J’ai goûté la barre figue/chocolat noir en dessert, après un repas ultra léger car je n’avais pas eu le temps de déjeuner, et bien je n’ai pas ressenti de petit coup de fatigue dans l’après midi ; Puis j’ai essayé la barre chocolat noir/banane avant d’aller faire du sport, et je suis restée pleine d’énergie tout au long de ma séance … Il me reste à découvrir les deux autres saveurs 🙂 Mais pour le moment, je trouve le goût des deux premières barres très sympa, cela change des barres hyper sucrées que l’on trouve dans les magasins de sport, au contenu douteux :-/

Des insectes aromatisés et des barres énergétiques.

Allergènes

Les insectes font partie de la famille des arthropodes, famille dans laquelle on retrouve les arachnides et les crustacés … Aussi, si vous êtes allergiques aux crustacés, dans le doute ne consommez pas d’insectes …

Alors …est-ce que je vous ai convaincus d’essayer ??? J’ai au moins convaincu une partie de mes collègues, celles qui ont réussi à sauter le pas m’ont dit que c’était bon !!! l’une d’entre elle m’a même demandé les coordonnées de JIMINI’S, car étant végétarienne elle est toujours à la recherche d’une source de protéine originale et elle a ADORÉ.

Les repas des réveillons approchant, et si vous décidiez de surprendre amis et famille en leur présentant des insectes à l’apéro ? 😉

Surprenez vos amis, faites un apéritif aux insectes!

Il existe plein de saveurs à découvrir et je vais d’ailleurs me relancer dans l’expérience en goûtant de nouveaux assaisonnements pour le réveillon de Noël ; vous les retrouverez, ainsi que plein d’informations pratiques et ludiques sur les insectes comestibles, sur le site de JIMINI’S qui m’a permis de découvrir leurs produits et que je remercie grandement pour cela !!! Il faudrait maintenant que j’essaie les insectes comestibles non aromatisés ….

Je vous souhaite, à présent, de fourmidables fêtes de fin d’année 🙂

Jiminy cricket

 

Sur le même thème…

4 Commentaires

  • Répondre
    Marie-Laure
    15 décembre 2016 at 12:19

    Bonnes fêtes à toi Nathalie. Tes articles sont toujours aussi bien écris… mais pas certaine que tu aies réussi à me convaincre 😬.

    • Répondre
      Nathalie
      15 décembre 2016 at 18:35

      Merci Ma Marie 🙂 tes commentaires me font toujours plaisir !!! Je sais que tu pourrais goûter et je t’assures que tu gouteras !!! Belle soirée !!!

  • Répondre
    Brigitte
    11 février 2017 at 20:05

    Moi j ai déjà mangé des sauterelles ,c’est super bon et plein de protéines. Bises

    • Répondre
      Nathalie
      11 février 2017 at 20:13

      Nous : criquets, grillons et vers molitors 😉 on vous fera découvrir, c’est excellent et effectivement plein de protéines !!!! bonne soirée 🙂 bizzzz

    Laisser un commentaire

      Notifiez-moi : 

    Plus dans A table !, Drôles de petites bêtes
    kit Mayo zen
    J’ai essayé le Mayo Zen : une mayonnaise inratable ?

    Une mayonnaise sans effort ? J'ai l'habitude de faire ma propre mayonnaise, mais il est vrai que sa réalisation est...

    Fermer