Santé et bien-être

La châtaigne et ses bienfaits

La châtaigne : ambassadrice d’un patrimoine vivant, elle renferme des trésors de bienfaits !

Avec l’automne, la forêt se pare de riches teintes d’or et de pourpres, nous invitant, de sa douce lumière, à de paisibles balades ; et, au hasard d’un sous-bois, elle nous livre son précieux trésor, qu’il va falloir mériter, caché au creux de son lit épineux : la châtaigne.

 Ce petit fruit des bois va devenir, le temps d’une saison, l’allié de notre santé et la compagne festive de délicieux repas.

Premières châtaignes

Premières châtaignes

Les bienfaits de « l’arbre à pain »

La châtaigne est un fruit à écale dont la coque solide protège une mine d’oligoéléments (fer, cuivre, zinc, sélénium) et de vitamines, les vitamine C et B1 notamment, parfaites pour se préserver des maux de l’hiver. Elle se distingue également pour sa teneur en potassium et pour être une bonne source de fibres et de magnésium. Et c’est donc tout bon pour notre organisme ça !

Châtaignes

De plus, la châtaigne est pauvre en matières grasses, les lipides qui la composent sont en grande partie des acides gras insaturés ; ces derniers, aident à la prévention des maladies cardio-vasculaires grâce à leur effet hypocholestérolémiant (action de faire baisser les lipides dans le sang).

Les sportifs y trouveront aussi une source de tonus, grâce à sa richesse en sucres lents.

Châtaignes

Enfin et surtout, la châtaigne est totalement dénuée de gluten, ce qui en fait un aliment qui peut être consommé par les personnes atteintes de la maladie cœliaque. Sa farine pourra donc être associée à d’autres farines sans gluten (riz, sarrasin, millet …) et permettra aux personnes intolérantes au gluten de se préparer des pains ou des gâteaux délicieux. La farine de châtaigne se trouvant facilement dans les magasins bio.

Alors c’est parti, on cuisine la châtaigne puisqu’elle nous veut que du bien !

Comment bien choisir les châtaignes ?

Le secret de bonnes châtaignes, c’est leur fraîcheur !

 Mais bon … comme on n’a pas toujours le temps d’enfiler ses bottes et de partir avec les enfants à « la chasse aux châtaignes », on apprend déjà à bien les choisir dans le commerce.

Châtaignes en vrac naruréO

La meilleure période pour trouver ce petit fruit des bois, c’est de fin septembre à fin novembre, et vous serez sûr de leur bonne qualité.

La châtaigne devra être bien lourde dans la main et sa coque bien brillante. Ensuite, afin d’éviter toute mauvaise surprise, vérifiez bien que cette dernière ne présente pas de petits trous, signe de la présence de locataires indésirables. Il faudra également vous assurez qu’en la touchant, l’écorce ne se décolle pas de la chair.

Châtaignes en vrac naruréO

Une fois chez vous, il faut considérer les châtaignes comme des fruits frais et les conserver dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Elles devront être consommées dans les 7 à 8 jours afin de pouvoir profiter de toutes leurs qualités nutritionnelles.

Enfin, les châtaignes craignent également la chaleur et l’humidité, cette dernière pourrait les faire moisir.

Pour conserver plus longtemps vos châtaignes, vous pouvez les congeler, en vue d’une cuisson future à l’eau. Il suffit alors d’enlever la première peau, puis de la placer au congélateur ; la seconde peau s’enlèvera après quelques minutes de cuisson à l’eau bouillante, sans décongélation préalable.

Une fois bien choisie, la châtaigne peut retrouver ses lettres de noblesse et ne plus se cantonner à l’utilisation restreinte d’un simple accompagnement de plat de fête.

Châtaignes

Attention !

La châtaigne, l’essayer c’est l’adopter, mais avec modération, une dizaine par jour, soit 200 gr environ.

Sa forte teneur en amidon peut la rendre difficile à digérer, si elle est mal cuite notamment ; de même, sa consommation est à éviter pour les personnes souffrant de ballonnements, voire proscrite pour les personnes présentant des risques d’allergies alimentaires. En effet, la châtaigne peut être considérée comme un fruit à coque, à l’instar de la noisette ou des amandes, elle est donc interdite pour des personnes souffrant d’allergie aux arachides.

Savoir faire la différence : châtaigne, marron ou marron d’Inde ?

La châtaigne d’Ardèche est la seule variété à bénéficier d’une AOC (appellation d’origine contrôlée).

De plus, on ne doit pas confondre la châtaigne et le marron, du marron d’Inde, fruit non comestible du marronnier d’Inde, espèce que l’on trouve surtout en ville.

Enfin, la châtaigne est le fruit du châtaignier sauvage ; le marron que l’on consomme glacé ou en crème, est issu de châtaigniers cultivés. La bogue du marron ne contient qu’un seul fruit, alors que celle de la châtaigne en contient deux, voire trois.

Châtaignes

Comment les consommer ?

Tout d’abord, il faut le savoir, la châtaigne c’est l’alliée de notre ligne : grillée ou bouillie, elle se suffit à elle-même, alors on peut la manger sans culpabiliser !

Mais, à l’apéritif, grillée et légèrement salée, elle devient même votre touche d’originalité qui sera appréciée de vos invités.

La châtaigne s’accommode avec des pâtes, des choux de Bruxelles, en purée, avec du poisson ou un bon chapon … Son goût délicat rehaussant autant un dessert qu’un met principal. Mon péché mignon : les faire revenir avec un peu de beurre demi-sel et les servir avec un bon poulet rôti et une purée maison 🙂

Aujourd’hui je vais vous donner la recette des crêpes à la farine de châtaigne ; vous pourrez les accommoder aussi bien avec des ingrédients sucrés (sucre en poudre, confiture ou chocolat) que salés (ricotta et fines herbes par exemple).

Recette

J’ai sélectionné mes ingrédients chez naturéO où j’étais sure de trouver la farine de châtaigne et j’ai volé la recette à ma tante 😉 ma bible culinaire !!!

Ingrédients naturéO

  1. 150 gr de farine de châtaigne
  2. 100 gr de farine type 45
  3. 125 ml de lait
  4. 125 ml d’eau
  5. 25 gr de beurre fondu
  6. 1 pincée de sel
  7. 1 pincée de sucre
  8. 3 œufs

Il vous faudra mélanger d’abord les farines, le sel et le sucre. Puis, battre à part les œufs avec l’eau et le lait pour ensuite les incorporer aux matières sèches. Enfin, ajoutez le beurre fondu au mélange.

Vous pouvez rajouter un peu de purée de châtaigne à votre préparation, si vous désirez un goût de châtaigne plus prononcé, mais attention à la consistance …

Il faut vous attendre à des crêpes épaisses, bien plus consistantes que des crêpes à la farine de blé classique, vous en ferez moins mais elles sont plus nourrissantes … Mes filles préfèrent les crêpes traditionnelles !

N’hésitez pas à partager vos recettes à la châtaigne, ce petit fruit des bois mérite d’être davantage présent dans nos assiettes ! A très bientôt au jardin ou ailleurs 😉

Sur le même thème…

4 Commentaires

  • Répondre
    Tatiana
    23 octobre 2016 at 20:15

    Je vais essayer la recette (prochainement) mais version vegan 😀

    • Répondre
      Nathalie
      28 octobre 2016 at 19:43

      Tu me diras 🙂 bonne soirée, des bisous !!

  • Répondre
    Rosso
    28 octobre 2016 at 17:54

    Très bel article. Je vais me précipiter pour aller chercher😳 ( bon ok acheter 😂) des châtaignes.
    J espère qu elles seront aussi jolies que sur les photos .
    Très belle plume.

    • Répondre
      Nathalie
      28 octobre 2016 at 19:33

      Merci beaucoup pour ce gentil commentaire, je suis ravie que l’article t’ai plu 🙂 belle soirée !!

    Laisser un commentaire

      Notifiez-moi :