Drôles de petites bêtes

Attirer des abeilles solitaires dans son jardin.

Des abeilles solitaires au jardin pour favoriser la biodiversité !

Favoriser la biodiversité est un principe qui me tient de plus en plus à cœur, aussi depuis le mois d’avril je tente de la faire progresser encore un peu plus dans mon jardin, en y accueillant des abeilles solitaires !

Hôtel à abeilles solitaires « maison » ou « abeilles en main », choix scrupuleux pour mes variétés de fleurs ou encore fleurs sauvages soigneusement préservées, je mets tout en œuvre pour que mon jardin soit accueillant afin que ces petites discrètes sans domicile fixe trouve un refuge.

Boutons d'or

Alors, pour ce nouveau billet, je vais vous parler de ma démarche pour tenter d’attirer davantage d’abeilles solitaires dans mon jardin. Attention ça va être long 😆

Pourquoi accueillir des abeilles solitaires dans son jardin ?

Des abeilles sauvages et solitaires

Depuis que je fais un peu de photos de mon jardin, je m’intéresse de plus en plus à la vie qui s’y épanouie autour des fleurs … Araignées (même si j’en ai peur), coccinelles , bourdons, abeilles domestiques (que j’ai déjà pas mal étudiées !) … et depuis peu les abeilles solitaires !

C’est en observant un « insecte » faire un trou dans la terre de mon amaryllis, et en le chassant avec horreur en pensant que ce qui serait pondu grignoterait mon bulbe, que j’ai décidé de faire un peu de recherches sur ce petit squatteur !!! Et après quel regret d’avoir détruit le petit nid et la progéniture d’une inoffensive abeille sauvage :-/

Aussi, au début du printemps j’ai décidé de rattraper mon erreur et plutôt que de faire fuir les petites abeilles solitaires, j’allais leur offrir un habitat de choix !! J’ai également décidé de me renseigner un peu : qui sont-elles ? Comment vivent-elles au jardin ? Quel est leur rôle dans la nature 🙂

Alors … les renseignements qui vont suivre sont le fruit et un résumé de mes modestes recherches, j’ai voulu vous dire l’essentiel pour que vous vous lanciez sans crainte dans l’accueil des osmies dans votre jardin !

De nombreuses espèces d’abeilles solitaires

90% des abeilles qui évoluent dans la nature sont des abeilles sauvages et solitaires qui travaillent pour elles-mêmes. On en recense environ 860 espèces rien qu’en France, pour 2 500 en Europe, 4 000 aux États-Unis et plus de 20 000 au total dans le monde !!

  • Quelles abeilles dans mon jardin ?

J’en ai identifiées quatre, cependant je suis sure que d’autres se plaisent dans mon jardin … N’étant pas spécialiste je ne préfère pas m’avancer ; j’ai de nombreuses abeilles charpentières (dès que j’ai une jolie photo je vous les présente 😉) ainsi que des abeilles maçonnes (osmia cornuta ou rufa j’hésite !! mais je pense qu’il s’agit de l’espèce d’abeille solitaire : osmie rousse ou rufa) ; j’ai également des abeilles des campanules, et, je pense même avoir croisé une abeille des sables !!

Abeille maçonne, osmie rousse
Abeille rousse ou osmia rufa
Abeille des campanules
Abeille des campanules
Abeille des sables
Je pense qu’il s’agit d’une abeille des sables ?
  • Quand peut-on rencontrer les abeilles solitaires ?

Les abeilles solitaires sont de petites précoces, elles apparaissent dès le mois de mars et s’affairent au jardin jusqu’au mois de juin. Les femelles ont une espérance de vie qui va de 2 à 10 semaines (selon l’espèce), les mâles vivent moins longtemps (on peut les reconnaître à leur « touffe blanche » faciale).

Accouplement d'abeilles solitaires, le mâle possède une touffe faciale blanche
  • Quel est le rôle des abeilles solitaires ?

Les abeilles solitaires ne produisent pas de miel mais elles sont les championnes de la pollinisation ! Leur objectif étant de nourrir leurs larves, elles sont activent très tôt, même si les températures sont encore basses (12°-14°) ; les osmies changent 4 fois plus de fleurs que les abeilles domestiques (jusqu’à 2 500 fleurs/jour, 40 000 au cours de leur vie), aussi, par exemple, dès le mois de mars, elles favorisent la pollinisation des premiers arbres fruitiers.

  • Les abeilles solitaires sont elles agressives ?

Les abeilles solitaires ne vivent pas dans une colonie, elles n’ont pas de miel à défendre, elles ne sont donc pas du tout agressives, voir peureuses !! Plus de la moitié d’entre elles ne possèdent pas de dard, et lorsque c’est le cas, il est « mou » soit totalement inoffensif … Il faudrait serrer l’abeille dans la main pour qu’elle se décide à piquer !

Leur discrétion est leur principale ennemie … Elle passe inaperçue dans le jardin, nous ne prêtons pas attention à elle et nous détruisons involontairement leur habitat naturel …

Abeille des campanules

Alors comment bien accueillir et protéger les abeilles solitaires, dans son jardin, dans un verger ou même sur un balcon ! Je vais vous montrer deux solutions !

Pour les bricoleurs : Un hôtel fait maison !

70% des abeilles solitaires font leur nid dans la terre en creusant des galeries dans le sol (abeilles terricoles). Mais les 30% restants trouvent refuge dans un nid hors-sol : mobilier de jardin, aération des fenêtre, bois mort, tiges à moelle comme le sureau et hôtel mis à disposition !!

Plan fait maison !

Je vous fournis le plan du petit hôtel conçu et réalisé à ma demande par mon papa 🥰

Plan pour réaliser un hôtel à abeilles solitaires

Matériaux et assemblage

  • Matériau : bois de charpente pour les parois, faitière pour le toit, vis pour l’assemblage, morceaux de bambou ou de tiges à moelle pour les galeries.
bambou pour hotel à abeilles solitaires
  • Assemblage : 9 morceaux
  • Réf A fond arrière : 1 coupe 150 x 25 x 585 mm ; 1 coupe 70 x 25 x585 mm.
  • Réf B côtés : 2 coupes 150 x 25 x 380 mm.
Parois de l'hotel à abeilles
  • Réf C fond bas et fond haut : 2 coupes 150 x 25 x 270 mm.
Fond bas de l'hotel à abeilles
  • Réf D fond intermédiaire : 1 coupe 150 x 25 x 220 mm.
Assemblage des fonds
Assemblage des différentes parties de l'hotel
  • Réf E et F toit : 1 coupe 150 x 25 x 325 mm ; 1 coupe 150 x 25 x 350 mm.
Assemblage du toit de l'hotel à abeilles sauvages
  • Remplissage avec du bambou et les branches de forsythia : Diamètre 5 à 10 mm mélangés.
Remplissage de l'hotel à abeilles solitaires
  • Vis diamètre 4, 50 mm.
vis
  • faitage en tôle 1000 x 280 coupée à 800 et pliée en 2×400 ; il sevira à protéger le toit en bois des intempéries.
Toit en tôle pour l'hotel à abeilles solitaires

Et une fois installé, c’est beau non 😉

Hôtel à abeilles solitaires

L’hôtel doit être installé à l’abri du vent et selon une exposition sud.

Mais si vous n’avez pas une âme de bricoleur, les outils ou même la place pour accueillir un hôtel 5 étoiles pour les petites osmies, vous pouvez également acheter une pouponnière, c’est ce que j’ai également dans mon jardin 🙂

Un hôtel « abeilles en main » !

Fin avril j’ai fait l’acquisition d’une « BeeHome », un petit hôtel à abeilles maçonnes contenant déjà des larves d’osmies (entre 6 et 7).

Colis de la Beehome

La BeeHome de Pollinature

Pollinature est une société Suisse, présente en France (Strasbourg) depuis un an mais qui a vu le jour en 2013 et qui possède des antennes en Allemagne et en Italie.

Hôtel à abeilles maçonnes Pollinature

Le concept de leur BeeHome est le suivant : 6 à 7 cocons d’abeilles maçonnes, dont les larves sont élevées en France, sont expédiées dans une petite pouponnière.

Tube contenant les abeilles maçonnes de la BeeHome

En hibernation, elles éclosent progressivement de leur cocon (entre quelques jours à quelques semaines en fonction de la température extérieure).

Petite abeille maçonne

Les mâles sortent en premier et attendent les femelles pour la reproduction.

Ensuite, les femelles partent chercher le nectar et le pollen qui, une fois transformés en boulettes, serviront à nourrir leur progéniture bien à l’abri dans les cellules de l’hôtel, c’est pour cela que les osmies sont les reines de la pollinisation !

Petite abeille maçonne

Lorsque l’on constate que la cellule est colmatée, cela veut dire que les petites larves sont bien protégées, les futures petites abeilles se développeront dans les cocons jusqu’à l’automne et attendront le printemps suivant pour sortir, leurs parents auront disparu dès l’été …

Abeilles maçonnes au travail

La petite BeeHome devra être placée à une hauteur d’au moins 50cm du sol, pas contre un arbre pour éviter l’humidité et de préférence, comme pour « l’hôtel maison », selon une exposition sud, un emplacement sec et ensoleillé.

La BeeHome ne devra pas être rentrée en hiver, les abeilles ont besoin du froid hivernal.

Pour aider les petites abeilles maçonnes, placer également la BeeHome dans un environnement fleuri 🙂 J’ai reçu ma pouponnière avec un sachet de graines, mais mon jardin est déjà bien accueillant !!

Sachet de graines envoyé avec la BeeHome

Retour d’expérience sur la BeeHome …

  • Points positifs

Je trouve le concept très ludique, il permet d’avoir un petit hôtel à abeilles solitaires quelque soit la taille de son jardin, il peut même être placé sur un balcon … C’est une réelle aide pour favoriser la biodiversité en ville !

BeeHome installée au jardin

Les conseils d’installation sont clairs et l’observation des abeilles est hyper pédagogique ! Aussi, les propriétaires débutants se soucieront plus des abeilles après avoir installé une BeeHome, traitant en conséquence leur jardin/balcon différemment (plus de fleurs sauvages, moins de pesticides, plus d’endroits sauvages, etc.). 

Les abeilles solitaires autour de la BeeHome

Enfin, ce petit hôtel ne sera pas réservé qu’aux abeilles déjà installées à l’intérieur, il représente un abri pour les autres osmies du jardin … Le mien a d’ailleurs était occupé par de petites opportunistes dès son installation.

  • Points négatifs

J’aurais bien aimé connaître l’origine des larves, bien que je sache qu’elles soient élevées en France, je ne sais pas dans quelles conditions … C’est toujours mieux d’avoir un maximum d’informations lorsqu’il s’agit d’un commerce « d’êtres vivants » 😌

Je trouve le prix des BeeHome est un peu élevé … Mais, ce concept est en faveur de la biodiversité, la BeeHome est habitée (le prix permet aussi de se sentir responsable lorsqu’on acquiert un hôtel à abeilles) et elle permet à des personnes ne disposant pas de la place pour accueillir un hôtel de compétition, d’agir quand même en faveur de la nature !

Dernier point, la qualité des matériaux employés serait à revoir … Malgré une localisation favorable, après plusieurs semaines au jardin et plusieurs semaines de pluie, le « bois » a travaillé, gonflé ; aussi, pour le modèle avec observatoire, je ne peux plus ouvrir le tiroir d’observation sans secouer violemment le petit hôtel, alors je ne le fais pas … Je vais attendre que le temps soit plus sec.

BeeHome avec tiroir d'observation

Mais au bout du compte, ce qui reste important, c’est que la fabrication d’un hôtel à abeilles solitaires ou l’acquisition d’une BeeHome permettent de s’intéresser aux insectes du jardin et ainsi encourager leur présence en leur offrant un habitat bien identifié ! Les abeilles aident les plantes à se reproduire, elles ont une action discrète mais indispensable à l’équilibre des écosystèmes … Alors chaque petit geste compte, chaque initiative est importante, car la biodiversité est capitale au jardin et la pollinisation assure son maintien !

Après ce long exposé (j’espère que je ne vous ai pas perdu en chemin ;-)), êtes-vous prêt(e)s à devenir osmiculteur amateur ? Et pour aller plus loin je vous conseille de lire plus d’informations sur le site de l’abeille sauvage, site très instructif !

A bientôt pour parler d’abeilles solitaires ou d’autre chose 😉

Sur le même thème…

20 Commentaires

  • Répondre
    Maryline
    11 juin 2019 at 09:57

    Génial, une super initiative, la Beehome de ton papa est vraiment super. Merci pour le tuto que je soumettrai bien au mien de papa ! Belle journée.

    • Répondre
      Nathalie
      11 juin 2019 at 16:08

      Merci Maryline, je suis ravie de ton retour !!! En général je soumets une idée à mon papa, comme pour le nichoir (article aussi ;-)), ou encore la maison pour hérisson (mais là je n’avais pas fait d’article !!), après il fait ses petites recherches, ses plans et il me construit tout cela ; je l’aide bien sur, mais je lui laisse faire l’assemblage, je ne suis pas très hardie avec une scie sauteuse 😉 Si tu convaincs ton papa, et que tu as besoin de précisions (le plan est dans son jus !!), n’hésite pas à me demander 🙂
      Je te souhaite une très bonne fin de journée et merci beaucoup pour ton passage dans mon petit jardin 🙂 A bientôt !!

  • Répondre
    Aipaminomdas
    11 juin 2019 at 15:12

    Un article simple, clair, détaillé et rafraîchissant. Est-ce que je deviendrai pour autant osmiculteur ? Je ne sais pas. Pour moi, toutes les petites abeilles qui s’affairent dans mon petit jardin sont de petits êtres à protéger. J’achève bientôt la fabrication d’un abri à insectes en bois de palettes. Je n’y disposerai pas que des « tuyaux » de bambous, mais aussi des espaces de foin, des briquettes creuses … comme l’on voit dans certains modèles. On n’a pas besoin que des abeilles solitaires mais aussi des coccinelles, des bourdons, et autres insectes qui, si on regarde un peu peuplent notre jardin.
    Merci pour ce magnifique article.

    • Répondre
      Nathalie
      11 juin 2019 at 16:24

      Merci beaucoup pour votre retour, c’est comme cela que je souhaitais mon article, simple et instructif 😌 Je n’avais pas encore d’hôtel à insectes dans le jardin, j’avais abandonné l’idée car mes filles sont très effrayées par tous les petits êtres qui volent ou qui rampent :-/ Je l’ai longtemps été aussi, mais faire du jardin, faire des photos m’ont bien aidé à combattre mes peurs … Pour autant tous les insectes ont toujours été les bienvenus … comme vous avez pu le voir avec mes photos, par de produits phytosanitaires, pas question de détruire un nid d’araignées ou d’arracher un pissenlit ou des boutons d’or, et surtout je plante beaucoup de fleurs réputées mellifères, mon jardin n’est pas parfait mais il est accueillant (enfin j’espère 😄) … L’hôtel à abeilles solitaires est une nouvelle étape, je ne faisais pas vraiment attention à celles qui vivaient dans mon jardin (et maintenant je m’aperçois qu’elles sont nombreuses !!) jusqu’à ce que je détruise le nid de l’une d’entre elle :-/ Du coup je me suis renseignée, j’ai voulu partager mon expérience pour que l’on s’intéresse encore davantage à elles … Je vous souhaite une bonne fin de journée, et de bons moments d’observation au jardin !!! J’espère à bientôt 🙂 Nathalie.

  • Répondre
    Véro
    12 juin 2019 at 07:33

    Coucou Nathalie,
    Sais-tu si on peut installer une BeeHome près d’une école? Je sais que c’est interdit pour une ruche, alors je n’ose pas me lancer…Le prix me freine aussi, surtout si la qualité de la « maison » n’est pas top. Mais peut être qu’en mettant une protection contre la pluie sur le toit…?
    Bisous, Véro.

    • Répondre
      Nathalie
      12 juin 2019 at 17:47

      Coucou Véro,
      La BeeHome peut totalement être installée à proximité d’une école, voire même dans l’école !! Les abeilles solitaires sont inoffensives, elles ne s’intéressent pas à l’homme, et sont même farouches … Elles peuvent donc être observées par des enfants 🙂 Même si malencontreusement un enfant en prendrait une entre les mains, il aurait l’équivalent d’une piqure d’ortie, leur dard est mou voire inexistant !!J’ai pris des photos de très prêt sans qu’elles fassent attention à moi ! Pour être sur que le bois (aggloméré) ne gonfle pas il faudrait que la BeeHome (dont le toit est déjà en plastique) soit sous abris … La mienne est contre un mur du jardin et donc même si la pluie ne ruisselle pas derrière, elle est tout de même mouillée :-/ le prix est élevé je confirme, je pense que ce qui le justifie c’est que l’hôtel contient déjà des abeilles … On peut donc être assuré qu’il y aura de l’activité dès son installation, et que la population d’osmies sera d’emblée renforcée au jardin … Mais mon hôtel maison à attirer des abeilles dès son installation (qu’il faut envisager en mars, trop tard pour acheter une BeeHome …).
      J’espère avoir répondu à tes questions 🙂 Des bisous Véro 😘

  • Répondre
    etoiledesneiges7532
    12 juin 2019 at 13:05

    bonjour,
    merci pour cet article très complet et très bien expliqué. Ce fut agréable de le lire et de regarder les photos.
    Les abeilles, et beaucoup d’insectes, j’en ai entendu depuis que l’un de mes fils a été en âge de les attraper 🙂 C’est un fan de ces petites bêtes. Il a bientôt 20 ans et est toujours aussi passionné d’elles. Il va en faire son métier d’ailleurs.
    Donc j’ai commencé à entendre parler des abris à insectes quand il a commencé son bac pro nature où il a fait ses stages. Et depuis, j’en ai mis 2/3 par-ci par-là dans le jardin. Mais j’ai prévu d’en mettre un un peu plus grand qui accueille beaucoup plus d’insectes 😉
    Je vais sans doute m’inspirer de votre plan pour en fabriquer un. d’ailleurs la tôle, vous l’avez trouvé dans un magasin de bricolage? et est ce facile à découper?
    Merci encore et bonne journée

    • Répondre
      Nathalie
      12 juin 2019 at 18:02

      Bonjour 🙂
      Merci infiniment pour votre retour !!! J’ai essayé d’être concise mais j’avais envie de tout raconter, expliquer !!! J’ai eu du mal à résumer 🙂 Et merci beaucoup pour les photos, j’adore observer les insectes et les immortaliser … Cela m’a soigné de ma phobie, que j’ai toujours un peu mais je relativise et j’apprends à me contrôler … Sinon pas de photos si je bouge !!
      C’est génial quand une passion née de l’enfance et se concrétise par une vocation, bravo à votre fils !!
      Pour le toit de mon hôtel, j’ai demandé au concepteur 😉 il m’a dit : ciseaux de couvreur ou simplement de gros ciseaux ! Mon papa a trouvé cette tôle à faitage chez Le Roy Merlin (pour ne pas citer le magasin 😆) …
      Moi aussi je ne pense pas m’arrêter là, et continuer à fabriquer des petites maisonnettes pour le jardin !
      Très bonne soirée, à bientôt !

      • Répondre
        etoiledesneiges7532
        12 juin 2019 at 20:11

        bonsoir,

        Merci pour l’info de Leroy Merlin. et comment le découper. J’irai voir.
        et moi c’est mon fils qui m’a permis d’avoir moins peur des insectes. Bon quand il s’agit de grosses mantes religieuses, gros criquet, très grosses araignées…je ne suis pas totalement guérie! 🙂 Y a encore du boulot!
        bonne soirée et douce nuit

        • Répondre
          Nathalie
          13 juin 2019 at 14:14

          Bonjour 🙂
          Aujourd’hui je ne suis pas encore totalement guérie aussi et je suis encore plus courageuse que téméraire 😉 Je photographie les « grosses » araignées à bonne distance et les frelons m’inquiètent toujours autant !!
          Vous me direz si vous avez fini par construire un petit (ou grand) hôtel !!
          Bonne fin de semaine, à bientôt !!

  • Répondre
    Manu
    12 juin 2019 at 19:29

    Et sur un balcon en ville c’est utile ? jouable ?

    • Répondre
      Nathalie
      13 juin 2019 at 14:22

      Bonjour,
      la BeeHome a été principalement conçue pour les petits espaces, notamment urbains !! Je pense qu’après avoir installé sur le balcon quelques plantes appréciées des abeilles (aromatiques, lavande, campanules … je peux réfléchir à d’autres fleurs mellifères pour un balcon ;-)), l’installation d’un hôtel à abeilles est tout à fait envisageable, il faut aussi leur fournir de quoi boucher leurs galeries !! Et puis je pense aussi que la nature est bien faite et les abeilles trouveront toutes seules leur nourriture … Il faut faire l’essai, les villes sont de plus en plus accueillantes pour les insectes 🙂
      Bonne fin de journée 🙂

  • Répondre
    Nathalie de Brest
    13 juin 2019 at 18:32

    Bonjour Nathalie 🙂
    Bravo! Ton article est vraiment intéressant et ludique 😉 je suis revenue le lire à plusieurs reprises, j’y ai appris plein d’infos et enfin je trouve un peu de temps pour te répondre 🙂 Merci pour le plan, c’est ton papa qui l’a conçu? J’ai acheté des petits hôtels à insectes, j’espère qu’il est conforme pour attirer ces bienfaitrices au jardin! Pour le bois, il a le label FSC, c’est déjà rassurant! Pour les plantes mellifères, tu as aussi les sedums et les rosiers à fleurs simples , je viens d’en racheter un! Comme toi, j’ai appris à apprivoiser ma peur des abeilles grâce au jardin. J’aime les voir butiner de fleur en fleur, je me sens comme une mère nourricière, c’est gratifiant 🙂 Par contre, je ne vois plus de coccinelles! Je ne mets aucun produit chimique pourtant! J’ai pensé à acheter des larves, je vais me renseigner dans ma petite jardinerie du coin ou sur le net!
    Comment vont tes dahlias? Tu as des feuilles? Ca y est les derniers plantés ont fait une belle poussée grâce aux pluies des derniers jours, comme quoi, cela a du bon 🙂 bon, place au soleil maintenant!
    Je pensais trouver un article sur le jardin de Normandie, il viendra plus tard 😉
    Merci pour ce bel article sur les abeilles solitaires, on en ressort enrichi 🙂
    A bientôt Nathalie! bisous !

    • Répondre
      Nathalie
      13 juin 2019 at 21:00

      Bonsoir Nathalie,
      Tout d’abord merci pour ton adorable commentaire, ton retour est tellement gratifiant, il me donne envie de continuer à écrire, à faire mes petites recherches, à bichonner mon jardin et à partager mes modestes expériences 😌 Les plans sont effectivement de mon papa, en général je lui soumets une idée et lui il conçoit les plans !! C’était son truc le dessin industriel 😉 C’est la photo qui m’a soignée des insectes (même si encore peut des plus « gros ») … Chez moi aussi j’ai constaté une diminution de la population de coccinelles, j’ai bien des larves, mais apparemment ce sont celles de coccinelles asiatiques et une collègue de SVT m’avait expliqué qu’elles étaient des nuisibles, notamment pour les coccinelles européennes :-/ Dès qu’il fait meilleur je vais mieux regarder au jardin !! De mémoire, les larves de coccinelles sont assez onéreuses 🙁
      Mes dahlias ont super bien poussé !!! Certains font bien une trentaine de centimètres !! Je te ferai une photo perso (je te montrerai aussi le rosier dont je t’ai parlé et dont j’ignore le nom) par mail 🙂
      Enfin … je ne ferai pas d’article sur mes visites, par contre j’ai fait des vidéos, je vais mettre les liens sur Facebook, mais d’ores et déjà j’en ai mis une première sur ma visite du château de Gratot dans mon article (2017) évoquant des idées de sorties autour de Coutances 🙂
      Merci à toi d’être venue à nouveau visiter mon petit jardin, à bientôt Nathalie et très bonne fin de semaine, des bisous 😘

  • Répondre
    Jennifer
    13 juin 2019 at 21:18

    Bonsoir Nathalie,
    Merci pour ce billet très intéressant. J’ai repéré un abri pour abeilles solitaires sur le catalogue LPO, je vais en commander un ou deux, je pense. Ca évitera peut-être qu’elles rentrent jusque dans la maison pour s’installer, tous les trous y passent (même les accessoires de mercerie dans mon atelier… c’est la crise du logement apparemment !).
    Bonne soirée !
    Jennifer

    • Répondre
      Nathalie
      15 juin 2019 at 07:17

      Bonjour Jennifer,
      Merci pour ton commentaire 🙂 Du coup j’ai été regarder le site de LPO et effectivement il y a des hôtels très sympas, les prix sont vraiment raisonnables ! Je n’avais jamais pensé à regarder sur leur site pour des accessoires de jardin pour les animaux …
      Chez moi aussi les abeilles solitaires font leur nid dès qu’elles trouvent un petit trou, notamment dans les aérations des fenêtres … En faisant cet article j’ai appris plein de choses sur leur comportement, et sur le mien, je vais faire dorénavant attention à ne plus avoir de gestes malheureux quand je trouve un trou comblé par de la boue 😉 Et je compte bien faire comme toi, ne pas m’arrêter à un ou deux logements 🙂 J’ai vu aussi une idée avec une boite de conserve customisée et remplie de bambou, ça me tente bien de bricoler cela !!
      Bon week-end, bises, Nathalie 🙂

  • Répondre
    Tahar Carole
    14 juin 2019 at 12:27

    Bonjour Nathalie! Voilà un billet plus qu’ utile, bien expliqué; pourquoi, comment, en passant par un « patron » fait maison qui me semble bien plus durable, vu que finalement, autant que ce soit durable pour aller dans le sens de la démarche que nous allons être nombreuses à mettre en pratique, je n ‘en doute pas!
    Je suis un peu comme toi, curieuse de connaître l’ élevage et l ‘origine des larves. Mais c’ est du positif, tout ça, de toute façon!
    Elles sont tellement discrètes ces « solitaires », que seuls quelques orifices creusés de ci de là, peuvent nous mettre la puce à l ‘oreille! Et je suis persuadée que les campanules et autres bleuets du jardin, ont leur préférence, non? Par contre, je suis plutôt agréablement surprise du nombre de coccinelles ici , je les soupçonne d ‘avoir fait un nettoyage 3 étoiles sur du bouillon blanc qui ressemblait à une tour à pucerons! (il me semble que les coccinelles asiatiques ont du les aider, et j ‘espère qu’ elles n ‘ont pas fini leur festin avec les nôtres de coccinelles! Pour ça, que faire ?) Les plumes aussi ont du participer au nettoyage…souvent dans ce coin du jardin!
    J’aime bien ton idée de continuer à peupler le jardin avec…d’ autres maisonnettes! Décos sympas et utiles. C’ est le vrai concept de « l’hôtel à insectes » quand on y pense, offrir du logement pour tous!
    Pour ce qui est de cette étrange et désagréable sensation d’ être parfois la « prisonnière » des hôtes à pattes et ailes de notre jardin…alors que nous faisons en sorte d’ en attirer un maximum…, tu as la bonne méthode!!! Tirer un portrait des supposées pas belles, des autres voraces de sang, et de certains BZZ qui nous frôlent avec un plaisir vicieux !!!
    Merci beaucoup pour ce billet très complet!
    Bises,
    Carole.

    • Répondre
      Nathalie
      15 juin 2019 at 07:43

      Bonjour Carole 🙂
      Merci pour ton retour, cela me fait très plaisir !!
      J’avais hésité sur la façon de faire cet article sans être trop longue, et puis c’est difficile de ne pas tout expliquer car finalement les osmies sont si discrètes qu’on ne les connait pas si bien … dire qu’on peut acheter un hôtel contenant des abeilles (mouais, ça me chiffonne un peu cette histoire d’origine … même si le geste est positif !) mais que l’on peut aussi le fabriquer (j’ai d’ailleurs une idée de bricolage que j’ai découvert sur un blog, avec une boîte de conserve et du bambou qui me tente de réaliser, ma déco n’est pas prête de s’arrêter !!) … Alors j’ai tout dit 😄 J’espère sincèrement que comme tu me l’écris, ce billet engendrera des envies d’accueil et de bricolage pour nos petites bestioles du jardin !!
      Pour les larves de coccinelles asiatiques je suis comme toi, que faire … les écraser, je n’y parviens pas évidemment, mais faudrait-il le faire … J’ai déplacé celles que je trouvais sur mes rosiers avec pucerons … Je vais me renseigner davantage sur le bon geste à avoir avec ces petites voraces …
      J’ai une phobie des insectes depuis que je suis toute petite (que j’ai transmise à mes filles 🙁 ), c’est le jardin qui me soigne peu à peu (et Netflix qui tue les araignées dans le sous-sol, ouaip, pas les souris c’est sale 😂 j’ai un chat précieux !!), la photo me fait me contrôler, et j’ai appris à observer le duvet des bourdons ou les couleurs et les yeux fascinants des araignées crabes ou des argiopes frelons 🙂
      Merci à toi Carole d’être venue faire un petit tour dans mon jardin, à bientôt, et je te souhaite un excellent week-end, moi … je vais jardiner, j’ai du compost à enterrer !!
      Bises,
      Nathalie 🙂

  • Répondre
    calleisfleurs
    17 juin 2019 at 16:06

    Très Joli ton hôtel en bambous !

    Et c’est cool d’avoir un retour sur Beehome, ça répond à deux trois questions que je me posais sur les produits qu’ils vendent
    (et dont le prix est effectivement un frein… :S)

    Bonne journée 😉

    • Répondre
      Nathalie
      18 juin 2019 at 17:01

      Je transmettrai au concepteur de l’hôtel « homemade » 😉 J’ai vu une autre idée avec une boîte de conserve customisée et j’adore !!
      J’ai moi même encore deux interrogations au sujet de la BeeHome : origine/conditions exactes de l’élevage … mais je sais que les larves sont françaises ; et, l’espèce à laquelle appartiennent les osmies introduites dans la BeeHome (cornuta ou rufa ?) … Je pinaille !!! Je n’ai pas encore réussi à ouvrir mon tiroir 😂 Je pinaille encore !!!
      Bonne fin de journée Camille, bisous 😙

    Laisser un commentaire

      Notifiez-moi : 

    Restons en contact !

    Un Brin Naturel

    Inscrivez-vous à la newsletter, vous serez ainsi avertis des nouveaux articles.

     

    Je vous promets de ne pas vous embêter... ;-)

    Fermer

    A Bientôt !

    Fermer

    Plus dans Drôles de petites bêtes
    Une tasse à thé pour réaliser une mangeoire à oiseaux
    Des mangeoires à oiseaux originales.

    Quand des tasses se font mangeoires à oiseaux ! L'automne approche à grand pas, il va falloir songer à protéger...

    Fermer