Sorties

Au château d’Ambleville, une visite presque parfaite …

Le château d’Ambleville et ses jardins, la Toscane  …

Vous commencez à me connaître maintenant, et vous savez à quel point j’adore visiter de beaux jardins, pour ensuite vous donnez envie de les découvrir à votre tour …

Mais là, c’est assez partagée que je vous fais ce retour de visite … J’ai songé un temps, ne pas faire ce billet sur le château d’Ambleville et ses jardins, et puis je me suis dit qu’il fallait aussi évoquer mes déceptions !

Je suis toujours à la recherche de sites remarquables à visiter autour de Paris, des sites méconnus, des sites qui méritent d’être reconnus … Et en cherchant sur internet, je suis tombée sur des photos du château d’Ambleville, et surtout sur ses jardins Renaissance magnifiques, au cœur du Vexin français!!

Alors j’ai embarqué toute ma petite famille ( + une amie de mon ado, la perspective de la visite d’un château est tout de suite mieux passée 😅), un samedi ensoleillé et très chaud, pour découvrir ce lieu qui semblait si mystérieux et au descriptif si intrigant …

C’est partie, je vous livre tout sur mes sentiments sur cette visite, entre émerveillement et déception.

Les jardins du château d'Ambleville

Entrons dans les jardins du château d’Ambleville

Le château avant les jardins

Nous avions commencé la visite par les jardins, mais je vais d’abord vous parler un peu du château et de son intérieur surprenant, ce dernier ayant en grande partie participé à ma déception … D’habitude je n’évoque pas la visite des demeures, mais je voulais que vous sachiez un peu à quoi vous attendre avant de découvrir les lieux, et peut être ainsi me donner votre propre avis après votre visite.

Un château moderne du Moyen Âge !

L’histoire de château d’Ambleville remonte au Moyen Âge, lorsque ce dernier était une châtellenie rattachée au comté de la Roche-Guyon, mais aussi à l’histoire du château de Villarceaux, situé à quelques kilomètres et dont les souterrains ont longtemps communiqué !

Au XIVe siècle, la famille Mornay acquiert par mariage le domaine d’Ambleville et ne le quittera plus jusqu’au début du XVIIIe siècle, elle sera à l’origine de l’emprunte Renaissance que l’on observe encore aujourd’hui sur la façade nord du château ; naissaient également les jardins d’inspiration italienne.

À partir du XVIIIe siècle, le château d’Ambleville va passer de propriétaire en propriétaire, ils en modifieront progressivement l’architecture de la partie sud.

Façade sud du château d'Ambleville

Façade sud du château d’Ambleville refaite au début du XVIIIe siècle, avec un important fronton et de puissants pilastres plats (avant 1711). Le bâtiment de droite, construit fin XVIIIe siècle, remplace un ancien donjon, écroulé au début du XVIIIe siècle.

Jusqu’en 1893, le château d’Ambleville ne sera plus vraiment entretenu, voire pillé …

C’est un grand marchand d’art, Charles Sedelmeyer, qui, après avoir acheté le château, débutera la restauration des lieux, jusqu’à sa mort en 1925 : meneaux des fenêtres, moulages des corniches et des frises, modification des tourelles sur lesquelles il fit placer des poivrières comme au Moyen Âge, et surtout balcons en fer forgé vénitien du XVIe siècle.

Cependant, c’est la marquise de Villefranche, qui, habitant le château de Villarceaux et voulant acquérir des statues aperçues dans les jardins d’Ambleville, redonnera vie au château.

Façade sud du château d'Ambleville

Impression générale : un château au style éclectique !

Au final, le château est beau et bien entretenu, les restaurations sont réalisées avec gout, mais il n’a pas d’époque : une façade nord Renaissance, particulièrement bien conservée du reste, et une façade sud XVIIIe siècle avec deux styles différents …

Là où cela se gâte, c’est lorsqu’on visite l’intérieur … Une désorganisation royale quant à l’horaire des visites (on nous annonce 15h, comme indiqué sur le fascicule gratuit donné à l’entrée … La guide se présente à 15h30, comme elle a l’habitude de le faire nous annonce-t-elle … il faut en fait se fier à la guide et aux horaires indiqués sur internet et qui changent régulièrement en fonction de la saison ; là encore, le site web du château est franchement vieillot, c’est bien dommage car le site web donne souvent la première idée que l’on se fait d’un lieu qu’on a envie de visiter 😕), une visite qui commence d’ailleurs par une pièce poussiéreuse (toiles d’araignées et compagnie !!!) au plafond très abimé ; de même, on y découvre de beaux objets mais absolument pas mis en valeur …

Et après, et bien j’ai eu l’impression de visiter le musée personnel du propriétaire … Des objets magnifiques (trois cabinets dont deux français en ébène, des tapisseries, un grand portrait de Louis XVIII), mais de toutes les époques et dont on ne comprend pas toujours pourquoi on nous les présente, aucun lien avec l’histoire du château d’Ambleville, juste de la déco, mais de la déco précieuse !!!

On finit par la salle à manger, une pièce de style empire !! aux murs repeints par la marquise de Villefranche, au mobilier très hétéroclite, et au plafond et aux murs parfois très endommagés (le trou dans le mur aurait pu être caché !!).

Sortie depuis la salle à manger du château d'Ambleville

Sortie depuis la salle à manger du château d’Ambleville

Je sais que les châteaux sont très souvent meublés de pièces récupérées au grès des gouts des propriétaires (quand ils ne sont pas entièrement vides), mais ce qui me gène à Ambleville c’est le manque de cohérence, de style, on passe d’une pièce Renaissance, à une pièce style empire … Sans transition … Certainement une pièce habitée par la famille, mais la-dessus on ne nous dit rien non plus …

Bref, je ne m’étendrai pas davantage sur l’intérieur du château d’Ambleville, c’est tellement facile de critiquer quand on sait à quel point aujourd’hui, il faut faire preuve d’altruisme pour entretenir un monument historique en tant que particulier … Mais je ne suis pas sortie enthousiasmée de la visite des pièces du château, pas nécessaire, on aurait pu s’en passer en se contentant du livret en vente à l’accueil, à rafraîchir également :-/.

Des jardins Renaissance remarquables

Je suis sortie déçue de la visite du château et pour autant émerveillée par la découverte de la partie Renaissance de ses jardins.

Roses à l'entrée des jardins du château d'Ambleville

Un jardin en terrasse qui se découvre progressivement

Après avoir fait abstraction du potager qui est en rénovation et qui est, ma fois, très moche, gâchant un peu les débuts de la visite (encore un brin de négativité 😆),  il faut continuer persuadé que le jardin n’a pas le statut de « jardin remarquable » pour rien !!

Et en effet, en contre-bas du château, on découvre tout d’abord le « jardin de la serre » qui doit être merveilleux de découvrir au printemps, lorsque les 24 carrés de pivoines sont en fleurs … Le jardin est un peu vide de fleurs au mois de juin, mais c’est un espace agréable, secret qu’il faut traverser en premier afin de s’imprégner de la sérénité qui émane progressivement des jardins d’Ambleville.

Jardin de la serre au château d'Ambleville

Jardin de la serre

Après une brève flânerie, il faut découvrir le « jardin secret » à proprement dit. Un jardin dominé par Poseidon, dépossédé de son trident malheureusement :-/, qui semble surveiller le pédiluve, construit au XVIIe siècle. Asseyez-vous sur le petit banc, et laissez vous bercer par le bruit de l’eau et la magie des lieux qui commence à opérer …

Pédiluve du château d'Ambleville

Pédiluve

 

Poseidon du château d'Ambleville

Le pédiluve est juste à l’entrée du « jardin de la lune », LA partie à découvrir, LE lieu hors du commun des jardins d’Ambleville, la Toscane s’invitant dans le Vexin …

Entrée du jardin de la lune du château d'Ambleville

Entrée du jardin de la lune

Des allées fleuries, un escalier d’eau menant à une fontaine majestueuse, deux Sphinges un brin versaillais, un hémicycle orné de statues dominant le bassin de la lune et on est transporté dans les jardins de la Gamberaïa …

Suivez-moi en Italie …

Bassin du jardin de la lune au château d'Ambleville

Progresser pour découvrir le bassin de la lune …

Et puis, c’est émerveillé que l’on quitte ce jardin Renaissance pour gagner les terrasses supérieures …

Atteindre les hauteurs des jardins et observer les coteaux boisés de la vallée de l’Aubette.

Vallée de l'Aubette, château d'Ambleville.

La terrasse supérieure est l’écrin du « jardin du soleil » dont les topiaires sont taillées en pions d’échec encadrées en avril par 40 000 narcisses !!! Encore une bonne raison de découvrir Ambleville au printemps !!!

Échiquier du jardin du soleil du château d'Ambleville.

Échiquier du jardin du soleil

La visite s’achèvera par les jardins devant la façade sud du château, après avoir emprunté une allée de tilleuls datant de la fin du XVIIIe siècle et menant au « bassin de l’œil », réservoir d’eau des jardins.

A l'ombre des tilleuls au château d'Ambleville.

À l’ombre des tilleuls

Vers le bassin de l'oeil du château d'Ambleville.

Jardin devant les parties sud du château d'Ambleville

Le bassin de l'oeil du château d'Ambleville.

Le bassin de l’œil alimente toutes les pièces d’eau du parc ; En son cœur, une copie romaine d’Atlas supportant un globe, remplacé ici par une vasque. Derrière l’escalier d’eau est en cours de restauration.

En arrivant pour 14h c’est à ce moment là que vous songerez à la visite (ou non 😉 ) des intérieurs du château … Vous emprunterez un escalier à flanc de coteaux, vous pourrez admirer le jardin de la lune vue du haut, encore plus beau dans toute sa perspective …

Vue sur la vallée

Et dans la cour d’honneur du château … Toujours des topiaires imposantes …

Les topiaires du château d'Ambleville.

Les jardins tel que vous les découvrirez sont le fruit d’un long et couteux travail de restauration engagé par la marquise de Villefranche, ses descendants et les nouveaux propriétaires depuis 2003. Ces derniers redonnent vie au jardin dans un total respect de l’environnement : des tailles à la cisailles, pas de produits phytosanitaires pour l’entretien.

Le château d’Ambleville est un site qu’il faut découvrir pour ses jardins qui méritent une plus grande reconnaissance ; vous profiterez d’un lieu hors du temps, peu fréquenté dans l’ombre de Villarceaux.

Au jardin d'Ambleville

Alors, même si j’ai été déçue par la visite du château, je ne reste pas moins enchantée par celle des jardins que je ne peux que vous conseiller de les découvrir par vous même, et ainsi me donner également votre ressenti !!

À bientôt, au jardin ou ailleurs  🍃

Sur le même thème…

2 Commentaires

  • Répondre
    Véro
    19 juillet 2018 at 07:10

    Rien que pour les jardins, cette visite semble valoir le coup. Dommage pour l’intérieur du château….On voit qu’il ne t’a pas plu, tu n’as pas mis de photos :-)!
    Bisous, Véro.

    • Répondre
      Nathalie
      19 juillet 2018 at 22:40

      Coucou Véro, tu as deviné !! Les jardins sont très beaux, mais … l’intérieur du château trop éclectique pour moi, pas de cohérence, je n’ai pas senti de véritable envie de montrer un patrimoine … il y avait des objets d’une valeur certainement inestimable … mais qui ne m’ont pas touchée et le pompon c’est que la première pièce que l’on visite est très poussiéreuse !!! Un château à visiter pour ses jardins, et pour admirer sa façade Renaissance …
      Merci pour ton petit tour chez moi pendant les vacances 🙂 Des bisous !!

    Laisser un commentaire

      Notifiez-moi : 

    Plus dans Sorties
    Maison de Chateaubriand à la Vallée-aux-Loups
    La Vallée-aux-Loups, de la culture à la nature …

    Le domaine de Chateaubriand, la Vallée-aux-Loups : "un fort joli jardin" Et si vous vous promeniez à la Vallée-aux-Loups ?...

    Fermer