Sorties

Le Val de Loire et ses jardins remarquables

Flâner dans des jardins remarquables du Val de Loire !

Après la visite du domaine de Madame de Maintenon, je vous emmène à nouveau avec moi découvrir des jardins remarquables, des jardins du Val de Loire, des jardins de châteaux de Touraine, des jardins d’abbaye … Des jardins à explorer, à admirer, où l’on flâne et où on oublie le temps.

Entrée du château de Villandry

Entrée du château de Villandry

Alors, jour après jour, suivez moi au fil de l’eau, de la Loire, du Cher ou de l’Indre, jamais très loin des lieux que je vais vous faire visiter et dont je vous conterai parfois l’histoire …

Partons à la découverte de ce petit coin de France où la douceur légendaire du climat favorise l’émergence de jardins parmi les plus beaux du monde. La Touraine et le Val de Loire, territoires inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO !!!

Le premier jour … il était une fois une abbaye, l’abbaye royale Notre-Dame de Fontevraud

Eglise abbatiale

L’abbaye royale de Fontevraud fait partie des plus grandes d’Europe. Située aux confins de trois provinces du Poitou, de l’Anjou et de la Touraine … elle est un magnifique héritage monastique issu du Moyen Âge. Abbaye à l’histoire insolite et parfois mouvementée, abbaye prisée des rois, abbaye-prison parmi les plus dures de France en son temps.

Premier site remarquable que j’ai visité lors des vacances de Pâques, un lieu dont on ne ressort pas sans émotions, tant il dégage une immense spiritualité, mais aussi un immense mystère lié à son mode de fonctionnement originel, qui interpelle : quatre prieurés, accueillant hommes et femmes, et dirigés par une femme.

L’abbaye intrigue pour de multiples raisons : pour le père fondateur de l’ordre fontevriste tout d’abord, Robert d’Abrissel ! Robert fut souvent critiqué par les autorités ecclésiastiques … Sommé de fixer sa communauté au comportement qui dérange, il choisit la vaste clairière de Fontevraud pour implanter sa troupe errante, certainement vers Pâques 1101. Le site devient alors un  lieu de mixité sociale, mais aussi sexuelle … C’est une abbesse qui dirigera moines et moniales jusqu’à la Révolution !

Eglise abbatiale de Fontevraud

Ensuite, l’abbaye fascine parce qu’elle abrite les tombeaux des Plantagenêts !

Aliénor d'Aquitaine et Henri II

Aliénor d’Aquitaine et Henri II

Quatre gisants représentent l’intérêt de le visite de l’abbatiale, ceux d’Aliénor d’Aquitaine et Henri II, ainsi que ceux de Richard Cœur de Lion et Isabelle d’Angoulême. Je vous conterais bien l’histoire de l’implantation des tombeaux royaux, mais je vous laisserai la découvrir par vous même en vous rendant à Fontevraud 😉 Il faut que je vous mène bientôt à ses « jardins » !!

Mais avant, je voulais vous évoquer un dernier élément peu banal pour l’histoire d’un site religieux : son passé carcéral !!! Après la Révolution, l’abbaye connait une longue période d’abandon. En 1789 les biens du clergé sont confisqués et l’année suivante les ordres religieux sont supprimés ; les dernières religieuses doivent finir par quitter l’abbaye en 1792 … Après leur départ, les bâtiments vont connaître une série de déprédations et, jusqu’en 1804, le site n’en finit plus d’être livré aux pillages et aux vandalismes.

Lorsque l’ancienne abbaye devient une maison de force et de détention, l’ingénieur Normand, en charge des travaux, sera aussi respectueux que possible du lieu, mais ne pourra faire autrement que de raser certains bâtiments. Fontevraud restera une prison jusqu’en 1963, les derniers détenus, qui participèrent aux travaux de restauration, quittèrent les lieux en 1985. Dès 1840, le site fait parti de la première liste des monuments classés et progressivement, malgré sa fonction carcérale, les bâtiments reprennent vie … Aujourd’hui, le visiteur est frappé par l’aspect « trop neuf » de la pierre … Cependant, l’abbaye n’a rien perdu de son atmosphère emprunte de spiritualité, et depuis l’extérieur, je vais essayer de vous transmettre cette sérénité et vous donnez envie de venir découvrir ce lieu si énigmatique, mystérieux, à l’histoire passionnante !!

Visite d’un jardin serein

A présent, je vous invite à me suivre dans l’abbaye, mais côté cour 😉

Ici, pas de fleur, ne pas se laisser distraire, s’imprégner des lieux, de sa lumière, presque ressentir la présence de ceux qui jadis animaient l’abbaye …

Grand-Moûtier, cloître de Fontevraud, sculpture

Quitter le cloître, sortir dans les jardins de l’aile sud, admirer la cuisine médiévale magnifiquement restaurée, mon bâtiment préféré, le plus proche de son époque je trouve ; flâner dans les jardins et se diriger vers le prieuré Saint-Lazare …

 Se promener innocemment

Il ne reste presque plus rien du passé carcéral de l’abbaye, beaucoup des bâtiments de la centrale ont été rasés et aujourd’hui l’herbe à colonisé le passé obscure et brutale du site.

Le second jour … arrêt furtif à Saint-Aignan sur Cher.

Chaque ville, chaque village du Val de Loire cache son trésor architectural, à Saint-Aignan sur Cher c’est un château dont l’histoire remonte au Moyen Âge et dont l’architecture nous ramène à la Renaissance.

Le château de Saint-Aignan est un château privé, mais sa cour d’honneur et la terrasse sont ouvertes au public ; aussi, au hasard de vos visites dans le Loir et Cher, arrêtez vous dans le cœur historique de Saint-Aignan et montez les marches qui mènent à son château, ne serait-ce que pour admirer la vallée du Cher, même si les fenêtres à meneaux de l’édifice valent autant le détour que les beautés du patrimoine naturel français … Alors, ici, pas de jardin à vous faire découvrir, juste la beauté d’un site méconnu.

Vallée du Cher depuis le château de Saint-Aignan

Vallée du Cher depuis le château de Saint-Aignan

escalier du château de Saint-Aignan

Finir cette seconde journée et penser déjà à la troisième, consacrée aux châteaux parmi les plus célèbres du Val de Loire …

Troisième jour … Les jardins remarquables de Villandry et le château de « la Belle au bois dormant ».

Ce troisième jour, je voulais le consacrer à des châteaux célèbres, pour leur histoire, leur architecture, leurs jardins … Nous avons commencé par le château de Villandry et ses jardins extraordinaires, parmi les plus beaux du monde !!

Premier regard sur les jardins de Villandry

Nous avons débuté la visite par celle du château, afin d’accéder aux jardins depuis la terrasse haute, et surtout pour avoir une vue imprenable sur le site depuis la tour du Donjon.

De la visite du château, ce qui m’a le plus séduit, c’est l’importance accordée par ses propriétaires aux compositions florales qui embellissent chaque pièce, chaque recoin, chaque fenêtre de l’édifice. Le château possède une histoire qui, comme les autres monuments du Val de Loire, remonte au Moyen Âge ; son passé est passionnant mais serein, il est depuis ses origines une demeure familiale fort élégante devenue « Demeure Historique » au XXe siècle. Aujourd’hui, l’on visite un château où les fleurs sont reines, entretenues, choyées, elles éclipsent la beauté architecturale du monument.

Entrons aux jardins

Les jardins du château de Villandry sont l’œuvre de Joachim Carvallo, acquéreur de la propriété au début du XXe siècle ; Il décide alors de leur redonner leur aspect Renaissance, entre 1908 et 1918, afin qu’ils soient en totale harmonie avec le château qui retrouve ses façades d’inspirations italiennes.

Vue sur les jardins de Villandry

Les jardins remarquables de Villandry se divisent en quatre jardins, un labyrinthe, un potager et la forêt. Lors de ma visite j’ai n’ai eu le temps de découvrir que quelques espaces de ces magnifiques jardins, une visite de Villandry prendrait pour moi une belle journée, entre le château et ses extérieurs … Cependant, comme je ne restais que peu de temps dans la région, je voulais découvrir un autre château, voire trois dans la même journée, mais là ce fut impossible !!!

Alors, des jardins de Villandry, j’ai pris le temps d’admirer le jardin d’ornement qui décline notamment les différents aspects de l’amour ; les buis, taillés en forme de cœurs, d’ailes de papillons, d’éventails ou de lames de poignard sont rehaussés par les tulipes et les myosotis au début du printemps.

Ce jardin, parfaitement entretenu, notamment en ce qui concerne les topiaires dont la forme est propre au domaine, décline également, de l’autre côté du canal, le thème de la musique.

Jardins des croix et de l'amour

Jardins des croix et de l’amour

Puis, progresser vers le jardin d’eau qui surplombe le jardin d’ornement, un jardin marqué par la présence d’une grande pièce d’eau et d’inspiration classique ; Outre son aspect ornemental, la grande pièce, d’eau qui rappelle un miroir Louis XV, a pour principale fonction essentielle le réchauffement et l’aération des eaux souterraines froides destinées à l’irrigation. Ce jardin, à l’aspect dépouillé, est une invitation à la méditation … s’assoir sur un banc, observer les cygnes au bruit des fontaines, oublier le temps …

Mais surtout, ce jardin mène au jardin du soleil, le dernier-né des jardins de Villandry (2008) ! Ce jardin est composé de trois « chambres » : une chambre que je qualifierais de lumineuse, avec ses euphorbes et ses trolles, aux tons jaunes, verts et orangés :

jardin du soleil

jardin du soleil

La chambre des nuages et ses allées enherbées suit cette chambre aux couleurs lumineuses ;  chacun de nos pas y est amorti par un douillet lit de pelouse, pas un bruit, elle est une invitation à la douceur … Couleurs tendres, dégradés de mauve, de bleu et de blanc …

jardin du soleil

 Enfin, finir avec mes filles par la « chambre des enfants », une air de jeux à l’ombre de pommiers décoratifs et passer un petit moment de bonheur …

Câlin

Avant de partir, je n’ai pas pu passer devant le canal et le potager sans prendre quelques photos … Le canal était si beau, le potager bordé de tulipes et de pensées est somptueux, coloré, surprenant par son mélange original de légumes et de fleurs !!!

pensées du potager de Villandry

Village de Villandry

Je n’ai pu faire qu’une infime partie des jardins, il me restera à découvrir lors d’une prochaine visite, le jardin des simples, ou encore le labyrinthe ; mais aussi de me pencher un peu plus sur l’engagement éco-responsable des propriétaires dans leur gestion des jardins, pour un avenir plus biologique du potager et de la forêt plantée de tilleul.

L’histoire de Villandry est passionnante, ses jardins sont somptueux, son avenir s’écrit avec des projets durables …

 

Il me reste à vous faire découvrir le dernier château que j’ai visité en famille et pour le plus grand plaisir d’une petite fille rêveuse … le château d’Ussé, le château de la « Belle au bois dormant » !

château d'Ussé

De ce château je ne vous montrerez que les jardins, bien sur 😉 mais ils sont déjà très beaux, tant ils dégagent une histoire à la fois simple et grandiose.

On accède au site par une grande allée, dominée par la collégiale Sainte-Anne, encadrée d’arbres centenaires … on ressent immédiatement une sensation d’humilité, on se sent si petit au pied des façades Renaissance …

 

 

Collégiale Sainte-Anne

Collégiale Sainte-Anne

Depuis la cour de l’aile Est, découvrez l’Indre et les jardins d’inspiration Le Nôtre, célèbre jardiner de Louis XIV, et consolidés par Vauban… Simplicité et élégance pour ces jardins en terrasse de l’orangerie.

Après la visite du château, vous prendrez donc un immense plaisir à flâner dans ses jardins remarquables … Ce que je retiens avant tout de mon séjour, c’est l’immense calme qui règne en cette saison dans ces lieux mondialement connus … pas de foule pressée, juste des visiteurs admiratifs de tant de beauté conservée malgré les aléas d’une histoire de France tumultueuse qui a souvent malmené les grands domaines, laïcs autant qu’ecclésiastiques, depuis la Révolution Française …

La pierre a traversé le temps, ses jardins lui ont rendu sa magnificence …

J’achève ici mon deuxième article consacré à des jardins attachés à des lieux remarquables de par leur beauté et leur histoire … Bientôt retour dans mon modeste jardin pour vous parler plantation et décoration 😉

Pulsatille

Sur le même thème…

12 Commentaires

  • Répondre
    iletaitunefoisunjus
    26 avril 2017 at 21:06

    Merci de nous faire voyager à travers châteaux et jardins, tellement de beauté ! Beau partage.

    • Répondre
      Nathalie
      27 avril 2017 at 06:35

      Merci à toi d’avoir voyagé avec moi, ce sont des lieux merveilleux avec des jardins splendides, chargés d’histoire et de mystère !!! Très belle journée 🙂 à bientôt, bizzzzz

  • Répondre
    Cherry Wood
    27 avril 2017 at 17:17

    C’est très beau ! Un coup de cœur pour « la chambre des nuages » (ça sonne bien en plus) avec ces teintes douces. ^^

    • Répondre
      Nathalie
      28 avril 2017 at 07:03

      Merci d’être venue découvrir le Val de Loire avec moi !! « La chambre des nuages » est également ma préférée !!! une atmosphère toute douce et cotonneuse avec ses allées enherbées … à bientôt, biz 🙂

  • Répondre
    Mademoizellezou
    27 avril 2017 at 18:09

    Magnifique ce reportage! Ca donne bien envie d’aller visiter….un jour peut être!
    C’est bizarre, je me suis abonnée à ta newsletter, mais je n’ai pas reçu de notification pour ton post. Heureusement, il y a facebook 😉
    Bisous, Véro

    • Répondre
      Nathalie
      28 avril 2017 at 07:08

      Coucou Véro 🙂 Merci c’est adorable, il faut vraiment envisager un petit week-end dans le Val de Loire, moi cela fait deux fois et j’envisage déjà d’y retourner !!! je pourrais même te faire un itinéraire 😉
      Pour l’inscription c’est « normal », tu ne recevras de notification que pour la newsletter, j’ai pas prévu pour les articles, je comptais sur Hellocoton et Facebook 😉 il faut que je travaille la com 😉 Bizzzzz et Bonne journée, Nath.

  • Répondre
    Agnès
    28 avril 2017 at 11:39

    La France est vraiment belle et les français ont du talent! J’aimerais bien revoir cette superbe région mais à qui confier le chien?

    • Répondre
      Nathalie
      28 avril 2017 at 12:00

      J’adore la découvrir, surtout côté jardin, mais je t’avoue que je ne peux pas m’empêcher de raconter les histoires qui vont avec 😉 et oui le chien … moi je la faisais garder par mes parents quand on partait en vacances … en tout cas il y avait des chiens (petits) sur certains sites que j’ai visités … biz 🙂

  • Répondre
    Cláudia
    29 avril 2017 at 22:03

    Merci beaucoup de ce beau partage, Nathalie! You are definetly a writer! You make us travel with you. Your passion becomes ours! I loved le chambre « lumineuse » du Jardin du Soleil! I also loved le chateau d’Ussé because I am still a reveuse girl, even if I am more than 50 years old!
    I have been to France sometimes, but I didn’t visit Le Val du Loire. I have to plan a trip to visit it! 😊 💕 🙌

    • Répondre
      Nathalie
      30 avril 2017 at 07:46

      Merci infiniment Claudia !! J’aimerais retourner vite dans ce superbe coin de France, retourner à Villandry pour découvrir de nouvelles couleurs dans ses jardins … Retourner à Ussé et flâner davantage dans son parc … Si un jour tu viens en France, s’il te plait dis le moi tu pourrais peut être faire une escale chez moi 😉 Tu aurais ton guide personnelle au moins pour les jardins de Versailles ! Bon dimanche ma chère amie 🙂

  • Répondre
    Cláudia Marcanth
    30 avril 2017 at 18:11

    Merci infiniment, Nathalie! J’aimerais connaître les jardins de France avec toi! Ça serait un plaisir imense! A rêve! Bien sur que je vais te chercher si on jour je reviens à ton beau pays! Tu és vraiment gentlile, mon chère amie. Et si tu viens au Rio un jour, tu peux resté chez moi aussi! Je peux te montrer tout mes coins preferées en Rio! Je te souhaite une très belle semaine! ❤️🙋🏻

    • Répondre
      Nathalie
      30 avril 2017 at 18:45

      Ma chère Claudia, ce serait avec plaisir de t’accueillir, pas de raison que cela ne soit pas possible de se voir si tu viens en France 😉 Et moi, si un jour je voyage dans ton beau pays, je te ferais signe !!!! Belle semaine à toi aussi, je t’embrasse.

    Laisser un commentaire

      Notifiez-moi :