Sorties

Visiter le château d’Acquigny et son jardin remarquable.

Le château d’Acquigny et son amour de jardin.

Le mois d’avril annonce le printemps et le retour de la douceur, mais aussi pour moi la saison des visites de parcs et de jardins merveilleux en France. Les châteaux rouvrent leurs domaines aux visiteurs … et c’est un moment que j’adore, partir à la découverte de nouveaux sites remarquables autour de Paris (ou d’ailleurs 😉 ), des jardins entretenus avec passion, préservés, rares, et souvent méconnus …

Mon premier coup de cœur : le château d’Acquigny et son parc romantique, à la fois sauvage et domestiqué, un jardin où règne l’amour de la nature.

Parc devant le château d'Acquigny
Entrez au château d’Acquigny

Visite d’un jardin remarquable aux portes de Paris.

Pour cette première visite, je vous emmène à 1h30 de Paris, à Acquigny, petite commune située dans l’Eure, en Normandie, et qui accueille un superbe château Renaissance ouvert sur un parc de 16 hectares inscrit aux Monuments Historiques.

Château d'Acquigny

Le château d’Acquigny fut édifié à la demande d’Anne de Laval (cousine du roi de France Henri II et Dame d’honneur de la reine Catherine de Médicis), à partir de 1557 avec pour critère d’inspirer l’amour qu’elle portait à son mari défunt, Louis de Silly. Une demeure originale fut alors bâtie : un plan mêlant les quatre initiales du couple (ALLS), pour une façade d’honneur aux éléments décoratifs d’un grand raffinement, dégageant tout l’amour que la comtesse portait à son époux. On comprend alors mieux pourquoi le parc qui entoure cet élégant château, est aussi surnommé « un amour de jardin ».

Château d'Acquigny et son amour de jardin

Aujourd’hui, et depuis 360 ans, c’est la famille d’Esneval qui entretient ce site somptueux, un jardin dessiné au XVIIIe siècle protégé par un micro climat lui permettant de préserver, entre l’Eure et l’Iton, 25 espèces d’agrumes ou d’arbres remarquables, d’ici et d’ailleurs …

Arbres du parc du château d'Acquigny

Un parc romantique

Le jardin actuel est d’inspiration romantique, mouvement littéraire et culturel apparu en Europe à la fin du XVIIIe siècle et au XIXe siècle ; il en adopte les codes principaux, privilégiant la nature et l’amour, mais aussi la flânerie et la mélancolie … L’on se promène sur le domaine en rêvant sereinement, en admirant la beauté des collines avoisinantes …

Collines de la vallée de l'Eure

Les lieux semblent simplement beaux, et pourtant, cette modestie est savamment entretenue par une végétation volontairement laissée à l’état sauvage …

Flâner au château d'Acquigny
Et pour rêver, des bancs sont répartis dans tout le parc d’Acquigny.

Des arbres fleurissent quasiment toute l’année au château d’Acquigny, le domaine est hors saison …

Ensuite, l’une des particularités du parc, en plus de préserver des arbres remarquables des 5 continents datant du XVe au XIXe siècles, c’est sa grande biodiversité ! Insectes, oiseaux et même rongeurs s’y épanouissent en toute sérénité dans un écrin de verdure aux parfums délicats ; on peut les observer sans qu’il se sentent dérangés …

Cygne sur l'Eure au château d'Acquigny
En couple, les cygnes se laissent porter au fil de l’eau …

Ah ! si vous connaissez le nom de cet insecte je suis preneuse !! Je dirais de la famille des guêpes 🤔

Insecte au château d'Acquigny

Une abeille gourmande et totalement tranquille !! Imperturbable !!

Une abeille dans un pissenlit au château d'Acquigny

Et puis une jolie rencontre avec un petit mulot très espiègle qui n’a pas hésité à venir tout près de moi, ou est-ce que ce fut l’inverse 😄 Parce qu’il était vraiment super mignon !!

Et une végétation au service de tout ce petit monde …

Lis sauvages au château d'Acquigny
Ail des ours

Une nature sauvage

Pont rocheux enjambant l’une des rares cascades monumentales françaises encore en fonction et datant du XVIIIe siècle … Cascatelles … rivière serpentine … la nature se veut sauvage, il ne reste qu’à s’assoir pour l’admirer, l’écouter, et se laisser porter par le bruit de l’eau, comme sur un air de Courances

Le parc est propice à la poésie des sens …

Cascatelle

A la rêverie …

Rivière serpentine du château d'Acquigny

Même les cygnes ne s’y trompent pas, ils y sont bien, ils sont partout où l’eau s’écoule, nous en avons comptés 5 au cours de notre balade …

Cygne sur le grand miroir du château d'Acquigny

Un amour de jardin : deux lieux à découvrir absolument !

  • L’orangerie et son jardin d’inspiration italienne

De petits salons de jardin nous attendent pour contempler ce bâtiment conçue en 1746 et protégeant des agrumes de 25 espèces différentes, encore au chaud au mois de mai … Sa façade est colonisée par une végétation des régions chaudes mise en valeur par la brique rouge de l’édifice …

Jardin italien au château d'Acquigny
L'orangerie du château d'Acquigny
Glycine de l'orangerie du château d'Acquigny

Ce lieu paisible et exotique est délicieusement gardé par un petit ange gardien …

Ange-gardien de l'orangerie

Depuis ce coin Renaissance, l’on peut admirer, entre les topiaires, le petit château d’architecture typiquement française de briques rouges, de pierres blanches et d’ardoises bleues … Construit en 1774 pour le président d’Acquigny qui désirait finir sa vie en ermite.

Petit château d'Acquigny
  • Le potager et le vieux verger

Après une douce balade à l’ombre des arbres remarquables, il faut découvrir le potager du XVIIe siècle planté sur une île artificielle … espace ouvert qui baigne dans la lumière pour mieux gorger de soleil les poiriers, dont un possède 30 branches palissées, il est lui aussi classé !

Potager du château d'Acquigny
Tulipes du potager du château d'Acquigny

Formes géométriques et rigueur à la française de ce jardin insolite, contrastent avec le vieux verger attenant où la nature semble avoir repris ses droits, bordé par la rivière aux berges fleuries …

Hotel à insectes au château d'Acquigny
Rivière du vieux verger

Et voilà, s’achève ma balade dans ce jardin remarquable en vallée des rois de l’Eure, un jardin qui brille par sa simplicité, un jardin qu’il faut découvrir patiemment, posément, qu’il faut observer … Point de parterre fleuri mais des allées en fleurs au service de la nature, pour mieux la protéger et la préserver …

Dans ce jardin, la pierre a perdu et la végétation lui ravit la vedette … Les Hommes s’inclinent …

Tour du prieuré gagnée par la végétation
Trouverez-vous la tour de l’ancien prieuré que les arbres tentent de cacher …

A présent je vous emmène rêver …

Sur le même thème…

16 Commentaires

  • Répondre
    Agnès - Esprit Laïta
    7 mai 2019 at 09:09

    Ooooh! très beau jardin et jolie vidéo ! tu as utilisé quel outil pour le montage ? ça fait un moment que l’idée de la vidéo me trotte dans la tête mais je manque de compétences techniques.

    • Répondre
      Nathalie
      7 mai 2019 at 19:57

      Merci beaucoup Agnès 🙂 Il y avait aussi un moment que je voulais intégrer des vidéos, je trouve que cela permet de donner encore plus envie de découvrir un site ! Pour les vidéos, j’utilise un stabilisateur pour smartphone MOZA Mini-Mi et les montages sont réalisés avec iMovie, voilà tu sais tout 😉
      Bonne soirée, bises !

  • Répondre
    Estelle
    7 mai 2019 at 09:10

    Superbe ! Et en plus tu as eu beau temps.
    Moi aussi je craque pour les petits mulots 😉

    • Répondre
      Nathalie
      7 mai 2019 at 16:37

      Merci beaucoup Estelle 🙂 On a eu de la chance car le samedi matin il avait plu … Le soleil n’est sorti que 2h, le temps de notre visite !!
      Le petit mulot est venu quasiment à mes pieds, il était à 20 cm de mon objectif, c’était trop mignon, imperturbable, il fouinait dans les graviers 🙂
      Bon mercredi off 😉 Bises, à bientôt !!

  • Répondre
    Agnès - Esprit Laïta
    7 mai 2019 at 09:22

    je pense que l’insecte est un ichneumon. Cet insecte est considéré comme auxiliaire du jardin car il parasite d’autres insectes indésirables.

    • Répondre
      Nathalie
      7 mai 2019 at 20:00

      Merci ! J’ai regardé des photos d’ichneumons et effectivement il me semble bien avoir reconnu l’insecte photographié ! Il était vraiment très long !! Je ne connaissais absolument pas son rôle au jardin, du coup j’ai lu quelques trucs sur cet insecte !

  • Répondre
    Florence de Jardinsmerveilleux
    8 mai 2019 at 06:37

    Quel romantisme ! Et ce lieu avec un nom pareil, « un amour de jardin » nous invite à une balade amoureuse…

    • Répondre
      Nathalie
      8 mai 2019 at 16:06

      Merci Florence 🙂 J’ai trouvé que l’histoire de la construction du château était vraiment touchante, il était rare à cette époque dans les milieux nobles que les unions soient à l’origine de véritables histoires d’amour … Et la balade dans ses jardins est un enchantement, les propriétaires font vraiment un très beau travail de conservation 😌
      Bonne fin de journée !!

  • Répondre
    Véro
    9 mai 2019 at 07:08

    Le paradis sur terre? Du moins ça y ressemble bien…Un lieu magnifique, un beau soleil, et pas de foule dans les jardins! Que demander de mieux?
    Quant au mulot…j’ai les mêmes à la maison! 😉
    Bisous Nathalie.

    • Répondre
      Nathalie
      9 mai 2019 at 19:59

      Coucou Véro,
      Comme tu dis un petit paradis !! On a croisé un couple, et une autre personne, et c’est tout !! Je ne sais pas si c’est tout le temps comme ça, je ne pense pas car le domaine peut être loué pour des évènements, mais en tout cas moi j’étais ravie, le parc pour nous tout seul !! Génial pour mes photos 😉
      Pour moi c’était une grande première la rencontre avec un mulot (les tiens sont-ils toujours aussi actifs quand tu les rencontres 😄 ?) et qu’est ce qu’il était mignon !! Pas farouche du tout !!
      Bisous Véro, à bientôt 🙂

  • Répondre
    Véro
    10 mai 2019 at 06:37

    Je confirme : « mes » mulots sont toujours en grande forme!

    • Répondre
      Nathalie
      11 mai 2019 at 09:15

      Tu me rassures qu’à moitié car je sais que tu vis avec un être assoiffé de sang de souris 😆

  • Répondre
    Nathalie de Brest
    12 mai 2019 at 07:39

    Bonjour Nathalie 🙂
    La première fois que je suis venue j’ai regardé l’article en me délectant des vues magnifiques de ce parc et en lisant l’histoire romantique du château. J’ai découvert la vidéo à la fin et c’est vraiment génial de se promener « en vrai » au fil de l’eau en ta compagnie, bercée par cette belle musique 🙂 Pour la deuxième visite, j’ai regardé d’abord la vidéo 😉 pour cette troisième fois, je t’écris ce petit message au son de la guitare et de tous les instruments qui s’ajoutent au fur et à mesure. J’aime beaucoup!
    Il est adorable ce mulot! ça me rappelle que j’ai des photos en réserve pour une « historiette du jardin » 🙂
    Je crois avoir trouvé l’ancien prieuré derrière l’arbre du milieu! On distingue une croix dans le renfoncement du mur.
    Merci pour cette belle balade ensoleillée, verdoyante et… solitaire! Bon dimanche Nathalie! Bisous de Brest sans nuage 🙂

    • Répondre
      Nathalie
      12 mai 2019 at 17:38

      Coucou Nathalie,
      Ton retour sur mon article me touche beaucoup, c’est comme cela que je le voulais, comme une petite balade paisible 🙂 On y était presque seul, c’était super, les filles ont même pris du plaisir à flâner, à observer ou à filmer, c’est Perrine qui a décidé de prendre la vidéo !! Je trouve que cette dernière permet de faire ressentir un peu la beauté des lieux 😌
      Tu as bien trouvé le prieuré, gagné pas la nature, l’histoire passe, la pierre survit, la végétation reprend ses droits …
      Ce jardin était un véritable centre d’observation, insectes, oiseaux, rongeurs évoluaient en toute tranquillité, on les dérangeait à peine … J’ai hâte de rencontrer ton petit mulot, je ne pensais pas que ces petites bêtes pouvaient être aussi espiègles !!
      Bisous Nathalie, chez moi aussi il a fait beau aujourd’hui, j’ai pu enfin jardiner !!!

  • Répondre
    Marine de EnTouteSimplicitéMAG
    19 mai 2019 at 19:14

    Coucou,
    Quel beau reportage photos et vidéo et quel beau parc ! J’adore ce style à la fois brouillon, simple et un rien sauvage mais malgré tout très ordonné. De toute façon il le faut car la limite est mince pour ne pas basculer vers un côté « jungle » : la nature reprend très vite ses droits !
    J’aime beaucoup ce petit mulot joueur, la glycine dont il me semble respirer la bonne odeur, toutes ces fleurs aux couleurs éclatantes et l’hôtel à insectes qui à l’air immense !
    D’ailleurs, en parlant d’insecte, il me semble que celui dont tu cherches le nom est une Rhysse Persuasive (Rhyssa persuasoria) femelle d’où l’immense ovipositeur ou tarière qui est son organe de ponte qui lui permet de creuser et déposer les oeufs dans des larves vivantes, dans le sol ou la végétation.
    Bises et bonne fin de journée, Marine

    • Répondre
      Nathalie
      20 mai 2019 at 06:53

      Coucou Marine,
      Merci beaucoup pour ton commentaire, je suis ravie d’avoir des retours positifs sur ma petite vidéo, je vais du coup renouveler l’expérience à ma prochaine visite de jardin remarquable 🙂 Je trouve que cela rend l’article vivant …
      Je partage totalement ton point de vue sur le domaine d’Acquigny, à la fois rangé et désordonné, mais un désordre organisé, tout y est fait pour préserver la biodiversité dans les jardins, les petites prairies fleuries sont en fait entretenues, et on ne le voit peut être pas sur mes photos, mais des chemins d’herbe sont aménagés pour que l’on puisse circuler au milieu des fleurs !!
      Merci beaucoup pour le nom de l’insecte, on m’avait dit aussi ichneumon, et la Rhysse est de la famille des ichneumons !! Je suis contente de pouvoir mettre un nom sur cet insecte si fascinant, elle était si grande !!
      Bises Marine, et une très bonne semaine 🙂 Nath.

    Laisser un commentaire

      Notifiez-moi : 

    Restons en contact !

    Un Brin Naturel

    Inscrivez-vous à la newsletter, vous serez ainsi avertis des nouveaux articles.

     

    Je vous promets de ne pas vous embêter... ;-)

    Fermer

    A Bientôt !

    Fermer

    Plus dans Sorties
    Entrée des jardins d'Alfàbia à Majorque
    Les jardins d’Alfàbia : une oasis au cœur de la Méditerranée.

    Les jardins d'Alfàbia, l'oasis de fraîcheur de la Serra de Tramuntana. Après vous avoir fait visiter de charmantes petites villes...

    Fermer